Cours de séduction

Publié le 18 Mai 2013

Cours de séduction



 

                En préambule, Mesdemoiselles, il convient de bien centrer notre propos, et d'abord de nous débarrasser de quelques idées reçues.

Il s'agit bien ici de séduire.

Vous oublierez donc les leçons de vos mères qui vous répètent qu'on retient un homme par ses talents ménagers et culinaires, ainsi que la démonstration d'une vertu sans faille.

Vous oublierez aussi les coutumes elliptiques de votre génération, et le simpliste "chez toi ou chez moi ?", du moins si vous êtes adepte du développement durable. Je vous rappelle que le cours de gymnastique est à l'étage en dessous.

Première règle : Admirativement vous l'écouterez.

Entendons vous bien : point n'est besoin de l'écouter VRAIMENT. Il suffit, après avoir vérifié discrètement que l'éclairage ne met pas en valeur les imperfections de votre teint, de tourner vers lui des yeux légèrement écarquillés. Je sais, c'est un peu fatigant, mais avec un peu de pratique vous parviendrez à  mettre à profit cette situation pour planifier intérieurement votre journée, et faire la liste de vos courses pour Noël. Il convient néanmoins, en suivant le rythme du propos  de votre partenaire, de le ponctuer par de sobres onomatopées : ah, oh, que vous ferez suivre de points de suspension rêveurs, de préférence aux points d'exclamation un tantinet trop énergiques et aux points d'interrogation qui risqueraient  de prolonger inutilement le discours.

Lorsque vous estimerez être suffisamment au fait de la pensée socratique, de l'épuisement des nappes phréatiques ou de sa course Douarnenez –Arcachon en 95, rien ne vous empêche de proposer une bière. Il vous suffira de sauter le repas du soir pour récupérer votre total de calories.

Cet entracte a pour but de recentrer le sujet sur ce qui importe vraiment, c'est-à-dire vous-même. Inutile bien sûr d'ouvrir votre jardin secret, il est probable qu'à ce stade l'homme n'en n'a rien à faire. Non plus qu'aux stades suivants, d'ailleurs.

C'est le moment de lui montrer quelle petite chose vous êtes. Bien entendu, vous aurez préalablement poussé vos haltères sous le canapé. Il vous faudra rapidement trouver quelle chose lourde, haute, ou coincée nécessite un déplacement urgent.

Voilà, mesdemoiselles, des méthodes classiques, mais qui ont fait leurs preuves.

Mademoiselle Galois, je vois à vos yeux écarquillés que vous êtes passionnée par la psychologie de la communication. Si vous souhaitez quelques précisions, nous pouvons passer dans mon bureau…

 

Rédigé par alinea

Publié dans #burlesque

Repost 0
Commenter cet article

Balladine 12/07/2013 12:26

Merci pour cette belle page d'humour, fort instructive, mais comment fait on alors lorsque l'on a en face de soir un homme fort galant au demeurant, mais sans conversation ?
;0)

valdy 04/06/2013 16:17

erratum :QUELLE ironie

valdy 04/06/2013 16:17

oh.... quel ironie ;-) mais tellement crédible ....

Sagine 21/05/2013 10:36

J'ai bien compris la leçon, je l'applique dès aujourd'hui. Excellent, Emma !

cathycat 19/05/2013 20:55

Ces conseils sont très drôles et très... cyniques. Mais, même à notre époque, on peut encore "boire" les paroles de nos bien aimés non ? :-) Bisous

Solange 19/05/2013 19:58

Des suggestions à suivre, c'est savoureux.

Michèle 19/05/2013 16:13

absolument excellent !! amitiés. Michèle

Liliane 19/05/2013 15:52

Très bien vu ! J'adore... "L'histoire" à refaire... Merci, j'ai beaucoup aimé !

Lorraine 19/05/2013 12:14

Dire "J'adore" c'est encore trop peu. j'a-d-o-o-o-r-e!J'ai l'impression de relire ce que, depuis longtemps, j'avais envie d'écrire en regardant certains films où l'héroïne est tout à fait, mais
alors tout à fait celle que tu campes, Emma! En notre jeunesse, fûmes-nous vraiment ces créatures admiratives et sosottes, ou est-ce un produit récent? L'art de séduire a-t-il changé? Bien qu'en
mon fors intérieur je me dis que l'"Homme" de ton billet, s'il succombe aux moues extasiées, n'est pas non plus un dieu d'intelligence....
Lorraine

Mony 19/05/2013 11:53

Voilà quelqu'un qui a tout compris et qui sait partager son expérience. j'aime ce genre d'humour et cette belle peinture de ta main.

Carole 18/05/2013 18:59

Une réécriture du "sofa" de Crébillon-fils ?

flipperine 18/05/2013 17:20

j'ai été séduite sans le savoir tout en restant naturelle

Martine27 18/05/2013 17:03

J'aime la psychologie comme ça !

Quichottine 18/05/2013 12:31

Oups !

Petit profiteur, va !!!

Morte de rire... mais c'est très bien vu.
Passe une douce journée, Emma.

Nina Padilha 18/05/2013 12:06

Coucou !
Un samedi pluvieux et morose.
Aucune envie de séduire...
Je reste en robe de chambre.
Au sec.
Bisous !

Gerard 18/05/2013 08:21

En voilà au moins un Mâle en question......

louv' 18/05/2013 07:42

Excellent ! J'adore ! Mais il ne faudrait pas que trop de mâles lisent cet article :)

jill bill 18/05/2013 06:24

Volontiers madame Emma... Vous êtes passionnante ! Merci..........