Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Homard mayonnaise

.

photo picto

valse Eric Satie

ce jour là, dans nos petits jeux d’écriture, Joëlle avait lancé le défi de terminer une histoire commençant par  ce passage en vert :                  

- Très chère… vos homards bretons étaient parfaits ! Certes ils avaient beaucoup voyagé mais votre mayonnaise africaine a beaucoup aidé. Belle âme et tête sublime, j’aimerais tant pommader votre chair de cette sauce crèmeuse d'oeufs, d'huile et de moutarde et broyer vos os si délicats avec une pince à crabe toute de vermeil. Je vous dégusterai alors par petits bouts gourmands, tout en finesse sur un lit d’asparagus et nous serons comblés… Très chère dites-moi oui                  ..........................

- Je me demande, Gonzague,  s’il ne faudrait pas vous interdire le champagne. Vous délirez, très cher, après deux coupes.

Et il passe alors, dans vos yeux gris, vos beaux yeux gris - vous rappelez-vous comme je les aimais, vos yeux, Gonzague ? - il passe dans vos yeux comme un voile glauque, peut être l’aboutissement de tous ces siècles de consanguinité. Votre sang bleu vire au glauque, Gonzague.

Vous rêvez de broyer mes os, très cher, Taïaut ! Moi je verrais bien votre belle tête à côté de celles des cerfs et sangliers que vous avez achetées  à la brocante pour décorer les murs. Un peu mitées, d’ailleurs. Cela vous siérait à merveille, j'ai toujours trouvé que votre visage a quelque chose de l’austérité mélancolique de l’élan du Canada.

Nonobstant vos fantasmes de meurtre érotico-gastronomique, suggèreriez-vous, Gonzague, que mes homards n’étaient pas frais ? Ils viennent de chez Vraichon, "à la fraîche nasse", la crevette au prix du caviar.

Demain vous aurez des radis. 

- Huguette, votre temps de parole est dépassé…

- Exact, mon ami. C'est donc à vous. Passez moi le rince doigts, je vous prie.
 
pour toute question ou commentaire, utiliser le formulaire contact dans la barre du haut.
 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :