Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

à la vôtre, Mrs Robinson !

à la vôtre, Mrs Robinson !
And here's to you, Mrs Robinson !
 
Mr Robinson ouvrit un œil, pour le refermer aussitôt.
- Ma tête, gémit-il.
 
Vu du drone, avec sa brassière de sauvetage rayée de jaune et son bermuda  noir, il ressemblait à une grosse guêpe échouée sur la  plage. Des heures qu'il était là étalé sous un soleil de plomb.
Il sentit un frôlement sur son bras et ouvrit à nouveau les yeux.
Du sable, du sable…
 
- S'il te plait, dessine-moi un mouton.
 
Insolation, diagnostiqua son cerveau logique d'expert-comptable.
Il se redressa sur les coudes. Le petit prince était là, à contre-jour.
- Eh ! dit-il, réussissant à s'assoir au prix d'un grand effort.
 
Le petit prince se déplaça pour se mettre dans son champ de vision.
Petit, gringalet, vieux comme Mathusalem. Nu comme un ver, à l'exception d'un chapeau mexicain bariolé, une longue barbe poivre et sel caressant ses genoux cagneux. 
 
- Hi guy ! Hey Mann. Hola , amigo. Salut, mec, yoroshiku onegai shimasu, psalmodia le vieux avec force courbettes.
 
- Vous êtes naufragé, vous aussi ?
 
- Colonel Hirikichu Sato. Mon zinc s'est scratché ici dans un vol de nuit sur Pearl Harbour
Après le tonnerre
Les nuages de la nuit
Ont le teint frais1.
 
-  quelle horreur ! 3/4 de siècle que vous êtes là ! Au secours, je ne veux pas finir ma vie ici !!!
- à vrai dire, reprit le colonel, qui s'était assis en tailleur,  à l'époque, j'ai passé ici un an seulement. La meilleure année de ma vie.
Sans rien dire
le silence
Le calme2.
Ensuite j'ai été rééduqué de ci de là…
Et je n'ai pas supporté le retour à la vie civile. Pousseur dans le métro de Tokyo, tu parles d'une vie pour un poète !
Les feuilles tombent
Sur les feuilles
La pluie tombe sur la pluie3.
Alors que j'étais pompiste dans le Nevada, j'ai vu que Channel 34 recherchait des Vendredis pour son parc d'iles désertes, MON île, mec ! Le destin.
J'ai postulé. Ac'qui parait, j'ai un profil atypique, alors ils m'ont appelé mercredi.
 
- Channel 34 ? Tu dire qu'on est filmés ? Ouf ! où est l'équipe ?
 
-  Pas d'équipe, mec ; que des caméras dans les cocotiers, et un drône qui fait le tour des iles pour repérer les naufragés.
 
- Mais je vais rester là longtemps ?
 
- C'est ça le deal, la navette passe le premier jeudi du mois, d'ici là tu dois pêcher à main nue, faire du feu, et rôtir des rats des cocotiers pour Channel 34.
Et sans moi,  parce que je suis vegan.
 
-Vegan ! s'écria Mr Robinson.
 
Tout lui revenait subitement : Margaret, le séjour dans l'ashram : méditation et macrobiotique ! et puis la location du voilier… et soudain les embarcations pirates qui grossissent depuis l'horizon…
Dans la dernière vision qu'il gardait, Margaret piaillait sur le pont en faisant tournoyer son sac comme un lance pierre.
Tandis que lui, n'écoutant que son courage, plongeait en criant : tiens bon, Margie, je vais chercher du secours !
 
- Mercredi, il faut que j'appelle le consulat, Mrs Robinson est en danger.
 
- Pas de réseau, mec !
 
Cool, elle risque rien, ta dame. Les pirates, c'est du bizness, tu vois, comme les ashrams, et les vendredis de Channel 34 !  Les temps sont durs pour tout le monde.
Être, ou ne pas être : la plus simple équation du monde.
Alors, pirates et loueurs, c'est bonnet blanc et blanc bonnet, affaires de famille ; tout le monde y trouve son compte : ton consul va payer, il dira à la télé qu'il n'a pas payé, le pirate va briquer le bateau avant de le rendre à son cousin…
Bon, le soleil se couche, mon service est fini.
Si ça te dit, mec,  j'ai une petite maison sur le rivage de l'autre côté de l'ile,  je t'invite ! Coca cola et corned beef. Pas de télé, mais toute une valise de bouquins en plusieurs langues, et un phono "la voix de son maitre" avec les 78 tours de Joséphine Baker…
 
Et, dévoilant des fesses ratatinées, il se mit en marche en chantonnant "ma tonkiki, ma tonkiki", avec un accent d'Okinawa à couper au couteau.

 

---------------
1.Hara Sekitei    2.Takahama Kyoshi     3. Katô Gyôdai

pour Miletune, étaient imposés : l'image ci-dessous, et  le mot : mercredi

(réédition antigrisaille)

à la vôtre, Mrs Robinson !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
trop drôle ! tu me régales avec ce genre d'histoires complètement loufoques ! j'ai bien ri ! merci Emma !! bisous
Répondre
A
Désopilant et triste à la fois, chaque époque a les héros qu'elle mérite...
Répondre
W
Excellent ! Et bien dans l'air de ce temps de téléréalité...
Répondre
D
Quelle imagination! j'adore!<br /> Très belle journée
Répondre
M
Tres drône non tres drôle ! potion magique pour une bonne journée
Répondre
J
Quelle histoire, pourtant cette "carte postale" donne bigrment envie ,-)
Répondre
M
Merci de m'avoir fait éclater de rire au réveil :) bon mois de juillet à toi, Emma
Répondre
K
Un beau choix de texte<br /> Bon WE
Répondre
S
Beaucoup d'imagination j'ai bien aimé ma lecture!
Répondre
C
Quelle imagination ! Il y avait un soleil de plomb dis tu ? Alors j'en prends un peu pour moi et vais lire et relire tes lignes .....cela me réchauffera et changera de la grisouille ambiante. J'aime tes délires de fin de semaine !
Répondre
A
C'est plein de trouvailles, très drôle. La poésie et le plus pur des paradis côte à côte avec la télé réalité et tout ce que le monde moderne peut fabriquer de plus vil mais on peut encore rêver même si l'arrière-train du Petit Prince est tout fripé :))
Répondre
J
Quand tu prends un coup de soleil Emma... ça donne ça, au poil ton histoire, ;-)
Répondre
E
Oh la la! Que tu m'as amusée ce vendredi matin, ce vendredi d'Okinawa princier... Pauvre Mr Robinson fait comme un de ces rats qu'il va manger pour Channel 34...
Répondre
G
De quoi cela peut-il être prémonitoire ? C'est en tout cas délicieux de lire ça un vendredi. ;o)
Répondre
C
C'est burlesque mais dans des conditions pareilles je crois que je mourrais tout de suite !!!
Répondre
Q
Morte de rire !!!<br /> J'adore !
Répondre
Q
Je renouvelle mes mots d'alors... c'est extra !
L
Voilà un Mr Robinson très modernisé...et plein de réminiscences. Les naufrages nesont plus ce qu'ils étaient, le drones veillent!...Et Josephine chante! J'ai eu le coeur rempli de gratitude en entendant cette voix chaude et que des nuances redent si proches de l'auditeur. Merci, chère Emma, pour cette évocation quinet à ta sauce des bribes du passé! :)
Répondre
M
Un joli délire qui oscille entre rêve et cauchemar ! Juste comme la télé-réalité...
Répondre
A
j'ai du être perdue sur une autre île pour n'avoir pas lu ton petit " délire" superbe comme d'habitude :) Merci pour le sourire
Répondre
L
Une belle histoire assez déjantée, amusante, merci !
Répondre
C
J'aime bien ce colonel poète (et puis "la pluie tombant sur la pluie", ces jours ci c'est du rêve !)<br /> jolie revisite à la sauce libéralo-télé.. mais alors, sur chaque ilot de l'archipel, ya un lundi, un mardi, un mercredi.. comme les sept nains ?
Répondre
M
Emma tu m'époustoufles dès le petit matin ! Ton île rafraichit, ton mercredi aux yeux bridés devient réel par la magie de tes mots. J'ai véritablement visualisée ton histoire. Tu es une fée !
Répondre