Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ne réveillez pas...

 

Ne réveillez pas…

Ne réveillez pas l'album qui dort dans le placard.

Surtout ne l'ouvrez pas,

il est plein de larmes,

vous pourriez vous noyer…

 

Qu'est-ce que je vous avais dit ?

 

C'est une armée fantôme qui vous saute à la gueule !

Vite refermez-le,

laissez donc la douleur où elle est.

Attention aux chagrins qui cherchent à s'échapper...

 

D'ailleurs cet album est le même,

exactement,

que celui de la voisine.

Et de sa voisine à elle.

 

Je peux vous le décrire les yeux fermés :

 

Il y a des gamins accroupis devant un sapin,

des gamins qui soufflent des bougies sur des gâteaux,

des bébés joufflus qui vieillissent à toute vitesse de page en page,

folioscope emballé,

un ballon, un chien, une fête des écoles,

La plage.

Un sapin à nouveau, et encore un gâteau.

Un aïeul au regard usé entouré de sourires surjoués,

des filles de quinze ans, comme éclairées de l'intérieur,

par cette lumière qu'elles ont toutes à cet âge,

même les pas gracieuses,

pièges à mouches,

hop, les voilà matrones.

Encore un sapin, des bougies, des gâteaux…

 

Comment ça, le vôtre est différent ?

Allons donc !

N'avez-vous  pas, vous aussi, cette impression étrange qu'avec une loupe, vous allez vous découvrir sur TOUTES les photos de classe de copains d'avant, et même que c'est Juju, bien sûr, qui vous fait des oreilles de lapin ?

Il n'y a dans ces albums stéréotypés témoins du temps qui file, que ce que vous voulez bien laisser à la postérité : le lisse, l'événementiel souriant, les rituels rassurants pour lesquels papa "sort l'appareil".

 

Le reste, l'important, vous saute à la gorge si vous ouvrez cet album, qui est pourtant le même que celui du voisin.

Celui-là, vous en connaissez les codes, vous savez ou redoutez les secrets tapis derrière le sourire ou le visage fermé, le geste d'une main, le dos accablé :

les terribles non-dits,

et les terribles dits,

jalousie, haine, souffrances, tragédies, interdits, et passions...

 

C'est la boîte de Pandore, laissez la dormir dans le placard, jusqu'à ce, peut-être, une, (car ce sera forcément une, les femmes sont si... comment dites-vous ? nostalgiques, n'est–il pas ?) une archéologue des temps futurs, libérée de tout affect, scrute vos visages fossiles, et décide de réinventer vos vies.

 

pour miletune

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Un texte magnifique et poignant. Chacun s'accommode comme il peut avec les souvenirs et les traces de ces souvenirs. c'est drôle que je vienne sur cette page au midi d'une nuit où au creux d'une heure d'insomnie, j'ai écouté un archéologue plein de sensibilité racontant les traces de soldats de la grande guerre lors de leur visite de la cité souterraine de Naours<br /> Pour ma part, de temps à autre, je reviens sur les vieilles photos de famille
Répondre
C
Je tiens de mon père, toujours avec son vieux Kodak dans sa housse de cuir crevassé. J'ai une armoire remplie d'albums et je continue à en faire. J'en réalise, qui sont pleins de gaieté et de jeunesse, pour les anniversaires de mes petits-enfants avec des textes, des poèmes. J'en crée d'autres, plus nostalgiques avec les très nombreuses vieilles photos des mes aïeux que je possède. Comme vous le dites, je "réinvente".
Répondre
A
C'est vrai, tous les albums de familles se ressemblent et leurs histoires aussi. La seule chose qui les différencie peut-être, c'est l'amour (ou la haine) que l'on a porté à ceux que l'on regarde de si moin maintenant. Mais, et la magie est un peu là dans le fond, on peut aussi être touché par la photo de quelqu'un que l'on ne connait pas et d'une certaine façon se l'approprier comme je le fais pour ton vieillard triste, assis sur les marches, qui résume toute la nostalgie que l'on conçoit pour le temps révolu.
Répondre
M
Tellement vrai...une machine à remonter le temps...qui nous replonge dans les émotions refoulées depuis longtemps...bravo pour ce texte !
Répondre
M
Ce qui est important ce sont les êtres vivants ou pas mais qui parlent de notre enfance et des jours heureux, nul ne ressemble aux autres malgré tout, à chacun son histoire qui est unique, la vraie richesse est là !
Répondre
G
C'est vrai, nous avons tous plus ou moins les mêmes albums photos, je n'y avais pas pensé..........<br /> Très joli texte félicitations !!! J'ai bien aimé "Réinventer nos vies", voilà une expression pleine d'espoir......
Répondre
L
C'est sur qu'il y a de tout dedans.
Répondre
P
Les albums photos sont en effet remplis de tas d'émotions bien différentes, des souvenirs, bons, moins bons. Heureux ou douloureux.<br /> Ton texte est très poignant.<br /> Bonne soirée
Répondre
C
tellement vrai !! tellement de sourires, tellement de larmes aussi ! en vieillissant j'ai tendance à remonter aux sources, et ce que tu as écrit me cause tout particulièrement !! une petite anecdote vécue à Noël avec les petits enfants...J'avais le gros album sur la table car depuis "des siècles"je voudrais faire un arbre généalogique avec tous les visages de la famille, et je tombe sur une photo, planquée derrière plein d'autres.....J'ai une douzaine d'années, et l'odieux tonton bricoleur me tient par les épaules...j'ai un sourire plaqué mais des yeux paniqués.....Il n'y a que moi qui sait....Les secrets sont enfouis dans les yeux...Ma petite fille innocente me dit : "qui c'est mamie, qui c'est !!!" et je dis que c'est un voisin qui est pris en photo avec moi lorsque j'étais petite......Car je ne veux pas dire à cette enfant que cet odieux personnage fait partie de la famille......alors discrètement, je découpe ce monstre et je tire la chasse d'eau dessus !! c'est tout ce qu'il mérite !<br /> Heureusement, il y a plein d'autres souvenirs heureux dans cet album !!! bises !
Répondre
F
Tout juste Emma... ou presque... de mon point de vue !?<br /> En effet, je te suis du début à la fin, approuvant ton propos, savourant tes mots et leur architecture, me demandant bien où tu vas nous conduire...<br /> Oui, le nôtre, notre "album de famille" quelle que soient les formes qu'il prend, est différent parce qu'il est le fil intime et unique qui mène à nous-même. Certes l'auto-archéologie tire des larmes d'émotions, de regrets, de colères, mais, arrondies par l'histoire et polies par le discernement, elles en deviennent les pièces emboitables d'un puzzle intime qui conduit à soi, mais aussi au-delà. Et ce puzzle, ce mode d'emploi de soi, j'aime à le décrypter. <br /> Enfin, moi... ça me le fait !
Répondre
Q
"une archéologue des temps futurs, libérée de tout affect, scrute vos visages fossiles, et décide de réinventer vos vies"<br /> <br /> Réinventer les vies, n'est-ce pas aussi ce que nous faisons lorsque nous feuilletons de vieux albums dont nous étions absents ?<br /> Dans ceux d'aujourd'hui, je vois le temps qui passe et ceux qui subitement, d'une année à l'autre, disparaissent en laissant un vide, un immense vide.<br /> Merci pour ta page, Emma... elle m'a beaucoup émue.
Répondre
C
Emma,<br /> <br /> Tout ce que vous écrivez trouve un profond écho en moi. Je suis passionnée par les albums de photos. J'en fais avec des photos anciennes, j'en réalise pour mes petits-enfants... Ils me font rêver sur le passé et le présent. Merci beaucoup.
Répondre
M
Merci Emma. C'est brûlant d'actualité pour moi... Je suis en train de vider mes placards avant un déménagement. Je les ai, ces photos, je les ai toutes... Je passe des heures à les trier. Je le fais pour mes petits enfants qui les regarderont sans crainte, eux... <br /> Mais ils ne les regarderont pas, bien sûr !!!
Répondre
M
Tu nous offres un regard sans concession mais j'ose espérer que tous les albums photos ne sont pas aussi négatifs :)
Répondre
E
Oui, vrai qu'il y a les non-dits, les secrets supposés, et que devant le sourire d'un enfant on voit enfin ce qu'il ne pouvait dire. Ou celui d'une grosse dame fait mal depuis qu'on a compris qu'elle n'était pas seulement la gouvernante mais la maîtresse de monsieur et que madame lui murmurait "baleine" en la croisant... Mais bon... une famille, ça a ses monstres, comme tout groupe. Et il y a aussi des éclats de rires qui bondissent hors des pages :)
Répondre
A
Il aurait été dommage de ne pas ouvrir cette boîte de Pandore, inventive et imagée !
Répondre
M
...pourquoi ne pas les ouvrir...nous ne changerons rien au passé! <br /> Il nous faut le re-connaître pour le partager ...aux suivants... non?<br /> Bises du jour<br /> Mireille du sablon
Répondre
C
Waouh ,tu nous fais sauter aux yeux de douloureux ressentis ; penses tu que tout le monde voit l'album de famille avec un tel regard ? J'ai observé une grand mère avec un petit enfant sur chacun de ses deux genoux , un tel album ouvert devant eux et sourires et malice éclairant leurs visages , le récit de toute une vie se déroulait au fil d'heureuses anecdotes .
Répondre
A
excellent, Emma, absolument et tellement vrai
Répondre
J
Je ne sais si nous sommes plus nostalgiques que ces messieurs, ils doit y en avoir de coeur sensible, mais les albums photos de famille sont bien des cimetières...au fil du temps ! ;-)
Répondre