simple hypothèse

Publié le 19 Décembre 2011

pour Miletune, sur une oeuvre de JP Augier

 

 

-“Simple hypothèse, Thérèse,

lequel de tes amants

aimerais-tu  avoir

près de toi sur ce banc,

comme ces vieux là-bas

qui attendent le soir,

à défaut d’autre chose ?”

les-vieux-assis.jpg

 

  - "Aventuriers fougueux

Ou sérieux sentencieux,

Musiciens et  poètes

qui chantaient l’amourette,

que sont-ils devenus,

une fois tout chenus

leurs icones déchues ?

 Aucun n’était, je pense,

de cette essence-là

dont on fait les vieux bois.

Ceux qui ne sont pas morts

Réchauffent leur vieux cuir

Sur des peaux bien plus fraiches

 

Non, je ne vois personne

avec qui je voudrais,

comme ces vieux là-bas,

attendre sur le banc

que descende le soir.

A part Enzo, bien sûr

ma vraie moitié de pomme

qui ne l’a pas voulu.

 

Ou bien, simple hypothèse,

à la grande rigueur,

ne pas vieillir du tout”

 

 

 

 

Rédigé par alinea

Publié dans #vaguement poétique

Repost 0
Commenter cet article

Ren 27/04/2012 19:45

A quand la version "audio " ?

Solange 19/12/2011 22:15

Moi j'ai ma moitié et j'ai l'âge, il ne manque que le banc.Bravo et bon début de semaine.

joelle.colomar.over-blog.com 19/12/2011 18:07

Bien mutin ce poème, j'en aime la chute ! Oui, au fond quelle idée de vieillir ! Aïe, mon arthrose !!! Bises. Joêlle

Quichottine 19/12/2011 09:29

Ce n'est pas toujours simple de s'imaginer vieillir, et pourtant, un jour, l'âge est là qui vous rappelle à l'ordre...

Vieillir avec sa vrai moitié de pomme, c'est un joli défi.

Merci pour ce poème, Emma, et pour cette chanson que j'adore.

Passe une belle journée.

libre necessite 19/12/2011 08:24

Belle idée, admirablement traitée... avec cette très belle illustration. Bises Dan

ppppppaNina Padilha 19/12/2011 06:42

C'est triste...
Vieillir reste la plus mauvaise blague de la vie.
Lequel de mes amants ?
Celui qui m'aura vraiment aimée...