Le bout du rouleau

pour Miletune

 

Rz_77a.jpg

 

Elle ne devrait pas à être là. Pas à cette heure.

Elle ne devrait pas.

Elle a pété les plombs.

Elle n'y retournera pas. Elle n'en peut plus.

C'est eux ou moi, pense-t-elle.

Elle est partie en courant sur le chemin des fortifications, désert à cette heure. En pleurant.

C'est fini, c'est fini.

Ce banc était là, avec une vieille revue gondolée par des pluies anciennes.

Les services municipaux sont en grève depuis trois mois. Le parc est une vaste poubelle, jonché de cannettes et bouteilles.

Tout fout le camp.

Elle s'est écroulée, essoufflée. Elle tourne les pages sans les voir, les larmes embuent ses lunettes.

Elle a envoyé balader ses baskets, seul plaisir de cette journée pourrie.

Petits cons, petits cons.

Il y a vingt ans elle était partie la fleur aux dents, le cœur ouvert : elle les aimait. Tous.

Et là voilà sur ce banc, au bout du rouleau.

Abandon de poste, en plein cours.

Elle a pété les plombs, la prof de maths.

 

 

 

armide+Pistol 22/09/2012 16:09

Vraiment quelle désespoir que cette trahison.
Une solution : ne pas renoncer à ses valeurs, à aucun prix.

Carole 20/06/2012 21:39

Je comprends... je suis prof aussi (pas de maths!). J'ai vu des gens craquer, à peu près comme le personnage que tu as imaginé... ou pire parfois.

Solange 19/06/2012 00:50

C'est un travail bien ingrat que celui de prof. aujourd'hui.Bravo.

Mony 18/06/2012 19:31

Vivement les vacances ! Une interprétation noire d'une image en apparence paisible. J'aime être secouée.

Lorraine 18/06/2012 18:36

Un tableau très réaliste, très juste, jusque dans les détails qui ajoutent à ce désespoir d'épuisement: la grève des ouvriers municipaux, la revue gondolée,les bouteilles vides...Qui ne
comprendrait?

Nina Padilha 18/06/2012 13:35

Combien pensent très fort à en faire autant...

louv' 18/06/2012 11:15

Elle a très bien fait, la prof de maths !

aimela 18/06/2012 09:46

drôle de monde, il y a vraiment de quoi pêter un cable s'il y avait un peu de soleil pour adoucir les choses mais ce n'est pas le cas, il fait frais et il pleut :(

valdy 18/06/2012 09:11

Avec la pluie, l'image des journaux gondolés est encore plus saisissante. La prof de maths, elle a bien fait de prendre la poudre d'escampette.. Patience, le soleil reviendra :)
Un texte fort, comme toujours,
Bizz de Valdy Emma

Quichottine 18/06/2012 08:56

Et comme je la comprends !!!

Très beau texte, Emma.

Passe une douce journée... sous la pluie ici. :(

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog