la tourelle.

pour les impromptus littéraires  (Cliché Toncrate)

 

Tour.jpg

 

Ma bonne Adèle, disais-je
à ma bonne,
(qui s’appelait Adèle)
laisse-moi, je te prie
aller jouer dans la tourelle
au bout du potager.
Monsieur, vous ne pouvez :
Nicolas le jardinier
y range ses outils.
Vous vous y saliriez.
Et même si je voulais,
je n’en ai point la clé.

 
Ma mère, ma chère mère
puis-je aller, s’il vous plait,
jouer au chevalier
dans la petite tour ?
J'ai tout  l'air d’un benêt
sur  mon cheval de bois
dans les allées du parc.
Mon fils, vous ne pouvez,
la clé en est perdue.
Tenez-vous le pour dit !
Jouez au bilboquet,
ou allez étudier.
Votre latin, à ce que dit l’abbé,
laisse beaucoup à désirer.

 
Mon père, je vous prie,
je voudrais conquérir
le petit donjon du bout du potager,
imiter vos victoires,
devenir comme vous
grand  officier du roi.
Ma bonne ne veut pas,
et ma mère me dit
que la clé  est perdue.
Et pourtant, de la petite fenêtre
de la bibliothèque, je l'ai vue
bien souvent y entrer,
avec Nicolas le jardinier.


Adèle, ma bonne Adèle
je ne veux plus aller
dans la tourelle.
Je crois qu’elle est hantée !
j’ai entendu des cris
à travers le  grillage
que  père a fait dresser
autour du potager.
Mais dis-moi donc, ma bonne :    
quand reviendra ma mère ?
Je me languis tant d'elle.
Elle ne m'a pas embrassé
avant de partir en voyage
voilà plus de trois mois.
Et pourquoi, ma bonne Adèle,
te signes-tu toujours
quand je te parle d’elle ?

 

 

m'annette 16/01/2012 10:14

c'est très beau..
du romantisme à gogo, et j'aime...

Erato :0059: 15/01/2012 17:59

Une page de vie vue à travers le regard et les mots d'un enfant ... très touchant .

jill-bill.over-blog.com 13/01/2012 12:49

Bonjour Emma... Lugubre mais tellement bien écrit... même pas peur... je crois ! Jill

Armide+Pistol 12/01/2012 17:05

Un tour maudite ? Ma mère a suivi ses études dans un pensionnat religieux ou les punies étaient exilées dans une tour.
Les tours fascinent toujours...dans la légende populaire, néanmoins.

Solange 11/01/2012 20:23

Une histoire troublante vu avec les yeux d'un enfant.Beau texte.

Martine27 11/01/2012 18:42

Ouh ! Clair, net et sans bavure !

libre necessite 11/01/2012 16:39

Sans doute le syndrome de barbe bleue. Bises Dan

Mony 11/01/2012 13:18

J'aime le fond et la forme de cette histoire.
Belle illustration de la jolie photo de Toncrate.

Nina Padilha 11/01/2012 09:16

Touchant, ce petit texte...
Bisous !

Quichottine 11/01/2012 08:29

Une histoire qui fait frémir.
... juste à travers les mots d'un enfant, un drame s'est joué.

Merci pour ce moment.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog