L'heure de la potion.

marc-chagall-a-table

 

 

C'est l'heure de ta potion,

Ivan Vassilievitch !

Ecorce de bouleau,

pour apaiser ta toux,

qui m'empêche de dormir.

 

Donne-moi plutôt, femme,

ma bonne vieille bouteille

de derrière les fagots.

Celle qui réjouit l'âme

et fortifie le corps !

 

Ivan Vassilievitch,

goûte moi donc ce bortch !

J'ai mis beaucoup de chou,

du bon chou bien pommé,

comme je sais que tu aimes.

 

La vieille, laisse-moi.

Tu vois bien que je lis

les saintes écritures !

J'ai déjà bien diné

chez la belle Irina.

 

Ivan Vassilievitch,

mon époux bien aimé,

veux-tu cet élixir

qui redonne l'ardeur

aux maris fatigués ?

 

Va donc au diable, sorcière

et range ta cuiller !

Tu serais bien capable

d'avoir mis du poison

dans ce bel élixir...

 

Que vas-tu chercher là

Ivan Vassilievitch ?

Gâter cet élixir

qui m'a coûté dix roubles ?

Allons donc ! Le poison

je l'ai mis ce matin

dans ta bonne  bouteille

de derrière les fagots.

Quand tu étais parti

chez la belle Irina...

 

pour miletune

Franquie 05/04/2012 19:26

Superbe tes poémes, j'ai commencé à lire tes poémes sur la peinture, je continuerai demain

valdy 03/05/2011 14:51


Drôle et tellement juste dans l'atmosphère, que l'on pourrait croire que tu as traduit ce conte slave dans la nuit.

PS : N'y aurait-il pas un petit bout de Chagall là-haut ?
Amicalement, Valdy


fransua 16/02/2011 22:51


rhoo le pauvre il est déh=jà epoisonné quand il te parle, tu es bien cruelle mais je crois qu'il a peut etre mérité sa leçon, bon tu lui indiqueras quand mêm l'adressse du centre anti poison hein ?


Francois Lagane 16/02/2011 17:08


La soif enleve le "male" définitivement.


aimela 09/02/2011 11:20


C'est bien envoyé ( rires) J'adore ton humour corrosif. Bises


Solange 08/02/2011 21:24


En voilà une qui ne se laisse pas faire. Belle histoire.


Martine27 08/02/2011 20:46


Excellent, et pan dans les dents !


Domidel 08/02/2011 11:10


Ah, la rusée sorcière ! faut dire qu'avec un mari pareil... (ce n'est pas lui que "Plénitude", dont tu as trouvé le nom, serrerait sur sa plantureuse poitrine)
en tout cas, j'adore !


Nina Padilha 08/02/2011 09:26


As-tu des racines slaves ?


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog