A l'heure des "au revoir". par Jill, plume invitée.

  • alinea
  • jeux

rappel du jeu ici (clic)

 

A l'heure des  "au revoir". Jill 

 

Puis un beau jour, terminé l'errance amoureuse, en disant oui à Joë, c'est là que j'ai compris tout à coup : j'avais fini mon voyage, et j'ai posé mes bagages dans une vie de couple stable mais c'était sans compter sur la folie des hommes...

Notre existence va changer dit-elle en se mouchant !

La guerre quel grand malheur Joë... Ils restèrent un long moment silencieux comme deux tombes...

Joë au rocking-chair, banjo muet serré contre sa poitrine, Suzanne assise à ses pieds, les mains jointes sur les genoux de son bien-aimé, sa prunelle claire levée vers son regard à lui, sombre, si sombre...

Qu'allons devenir Joë, toi demain au front !

Il nous reste peu de temps avant mon départ...

Nous formerons des ouvrières obstinées, qui te seconderont efficacement à l'atelier d'habillement, réquisitionné peut-être un matin pour faire de l'uniforme kaki et plus du costume trois pièces pour le bal festif et les noces joyeuses...

Et M.... ! C'était le seule chose qui lui était venue à l'esprit...

Oh pardon Joë, cette fichue guerre me met de vilains mots en bouche

à en perdre mon esprit et pourtant je ne suis pas folle... Juste en colère !

Le vin et le café donnent des palpitations, nous en avons trop bu ce soir Suzanne, plus que de coutume, ils nous excitent le coeur et la raison !

Nous devrions aller nous coucher, il est tard...

A l'alcôve de la chambre, sous la lune seule témoin, ils s'aimèrent un peu beaucoup passionnément à la folie...

Elle lui murmura ces mots, caressant sa bouche de ses lèvres...

Finalement c'est en amoureux que je te préfère. Le calme sans tempête nous noie d'ennui, il y a bien longtemps que tu ne m'as fait l'amour ainsi...

La guerre a du bon quelque part soupira Suzanne !

L'aube d'un dimanche estival se leva, elle laissa Joë dans les bras de Morphée et ses rêves, ou cauchemars...

Il était dix heures du matin, elle se versa un ballon de rouge et alla s'asseoir à même le sol contre la haie de rosiers rouge, des gouttes de sang perlèrent le dos de son pull en coton blanc et ses larmes coulèrent enfin...

Demain Joë partira avec arme et bagages, lui laissant le domaine avec leurs ouvrières.

Elle pesta yeux tournés vers le ciel... Dans quel pétrin sommes-nous tombées...Oh mon Dieu ! 

 

jill bill

 

 

chloé 09/08/2012 09:08

Ravie de trouver un texte de Jill sur ton blog Emma!" Une jongleuse des mots" qui met naturellement magie, couleur, sensualité et bonne humeur dans tout ce qu'elle fait! Ce texte m'avait échappé et
c'est avec plaisir que l'ai lu chez toi!
Merci Emma et bravo Jill comme d'hab! Chloé

Lorraine 29/07/2012 09:55

Peut-être à cause du banjo ou peut-être simplement parce que ta façon de raconter m'emmène loin, je me suis soudain sentie au Far-West et j'ai, "visuellement", suivi l'histoire qui s'animait
soudain. J'ai "vu" les personnages, vraiment vu. Tu as réussi cette consigne haut la main. Bravo, Jill.

jill bill 28/07/2012 23:15

Solange,Carole, Mony, Valdy merci à vous aussi ! Clin d'oeil à tes mtos Valdy, j'espère que tout baigne, bizzz JB

valdy 28/07/2012 21:11

Jill ... bravo,
Je t'avais lue sur mon tél portable devant la sortie du centre de loisirs ... les enfants piaillaient derrière les grilles, les parents aussi, et toi, tu m'as embarquée dans ce tête à tête ..:))
tout y est fluide... Je te reconnais malgré les phrases imposées ... Bravo encore,
Bizz de Valdy

Mony 28/07/2012 13:53

Tout l'univers de ces départs à la guerre qu'ont connus nos ancêtres. Les hommes au front, les femmes faisant tourner les entreprises, dures périodes.
Bravo d'avoir relevé le défi !

Carole 27/07/2012 22:51

Brillante joueuse, notre Jill, comme toujours ! On rebondit de phrase en phrase, et c'est amusant.

Solange 27/07/2012 13:15

Félicitations Jill c'est du beau travail.

jill bill 26/07/2012 21:53

Merci pour vos appréciations... Vrai que ce n'est pas simple de loger les dix propositions mais le défi était tentant ! Jill amicalement

Joelle 26/07/2012 20:10

c'est une belle performance sur le thème toujours actuel de la folie des hommes

emma 26/07/2012 10:34

bravo, Jill, tu écris comme tu respires. pour l'instant je suis bloquée, n'arrivant pas à sortir "Joe et la guerre" du "jour le plus long"

Quichottine 26/07/2012 10:27

Chapeau !!!
Bravo à Jill ! :)

aimela 26/07/2012 09:05

Chapeau, tu as réussi haut-la main je défi Jill :) tout tient debout et ce n'est pas facile vu les phrases.

jill bill 26/07/2012 07:55

Bonjour Emma.... Merci pour ton accueil, ton jeu/défi, clin d'oeil de jill

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog