comme en novembre

Publié le 1 Novembre 2013

 

 

Parfois il faut penser
à tous les pauvres morts
dessous les chrysanthèmes,
sous le marbre arrogant
ou les simples graviers,
dans un pauvre carré,
ou ceux bien alignés
par milliers sur des plaines
si paisibles et si vertes.
 
La mort est sans nul doute
D'un ennui bien mortel
Pour qui ne peut sentir
Le vent sur son visage,
la chaleur d'une main,
le sable sous ses pieds...
 
Il faut penser à eux
Les morts vieux tout usés
Se demandant encore
Si ça vaut l'coup
Si ça vaut l'coup d'vivre sa vie…
Ceux stupéfaits, ou furieux
de ne pas avoir  pu
terminer la partie...
Et les tout petits morts
qui ont si peu vécu,
ou qui n'ont pas voulu…
Aussi les vieux morts jeunes
ceux des neiges d'antan
Eparpillés, atomisés
dans des éclats rouillés,
d'obus, de boucliers
ou bien des pierres taillées.
 
Parfois il faut penser
A tous les pauvres morts...
Quoiqu'en dise le poète,
On ne voit pas leurs ombres
glisser entre les ifs.
Pas de chuchotement
quand le soir est venu.
Rien que le bruissement
Des feuilles de peupliers
 

Rédigé par Emma

Publié dans #vaguement poétique

Repost 0
Commenter cet article

Martine 15/11/2016 06:55

Très beau poème pour parler de ceux emportés trop tôt ou très tard...
La musique ajoute à l'émotion née des mots
Merci Emma

marine D 10/11/2016 08:44

Nous ne les oublions pas, belle ode à nos disparus !

Mireille/nomade 03/11/2016 13:52

Image, chant, écriture, un ensemble poétique très beau que je partage aussi pour mes amis de FB.

m'mamzelle Jeanne 01/11/2016 09:14

Je reviens.. je relis et suis encore émue de ce magnifique poème !!
Merci.. pour eux tous

Josette 01/11/2016 08:57

Comme Jeanne l'a partager sur FB je le partage sur G+...

m'mamzelle Jeanne 31/10/2016 20:52

Je viens de partager sur FB ce joli poème a tous nos morts confondus !!
Oui, ils sont proches de nous..en ce jour spécial.
Merci pour ce très beau poème !

aimela 31/10/2016 10:08

J'ai bien fait de passer par ici, je ne connaissais pas ce magnifique poème . Nos morts sont dans la terre, leurs âmes sont tout autour de nous , il suffit de penser à elles souvent .

almanito 01/11/2014 18:04

On ne voit leurs ombres que dans nos cœurs, je crois...

Quichottine 04/11/2013 22:35

Je ne sais pas... J'aime bien tes "vaguement poétique", je ne les trouve pas si "vaguement" mais poétiques certainement.

Continuons à penser à ceux que nous aimons pour qu'ils continuent à vivre.

...

Je passe rapidement ce soir, je vous prie de m'excuser pour ce copier-coller.

Je me remets difficilement d'un méchant virus qui m'a clouée chez moi depuis jeudi dernier alors que mes petites-filles m'avaient éloignée de mon écran pendant le temps de leurs vacances.

Mais je ne vous ai pas oubliés. Vous êtes les acteurs du succès de notre dernière anthologie.

Pour en savoir davantage, quelques mots là-bas, en avant-première :

http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/article-cocorico-120953645.html

Merci encore et douce soirée.

Quichottine

cathycat 02/11/2013 20:30

Etre enterrée au pied d'un arbre pour passer dans sève et devenir... objet, meuble ou flèche de cathédrale (ça c'est un souvenir de Clavel...). Et si bois de chauffage, passer dans l'air, voyager dans les nuages et tomber dans une pluie sur une terre aride peut-être... J'aime bien penser à cela et décliner les possibilités à l'infini. Tout plutôt que l'ennui... Ton poème est très beau. Bisous

flipperine 01/11/2013 18:50

et oui hélas on meurt à tout âge mais c'est la destinée et on ne peut aller contre mais aujourd'hui c'est notre fête et demain nous parlerons de nos défunts

Carole 01/11/2013 18:10

Un beau poème... pessimiste ! Car tous ces morts sont juste un peu devant nous sur le chemin qui tombe, là, derrière l'horizon.

jamadrou 01/11/2013 17:50

Emma, "ça prend au tripes"
Heureuse d'avoir un jour croisé ton chemin, même virtuel...

Louv' 01/11/2013 14:18

Oui, pensons à eux, mais pas seulement à la Toussaint. Le reste du temps, ils doivent se sentir très oubliés....

Nina Padilha 01/11/2013 11:23

C'est un texte fort et très émouvant...
Bisous !

aimela 01/11/2013 09:02

Pensées en novembre mais aussi tout le reste de l'année. très joli poème

Mony 01/11/2013 08:04

Oui, il faut y penser. Ils font partie de nous qui, pour un laps de temps plus ou moins long, vivons encore...

Michèle 01/11/2013 07:52

Très joli poème Emma, émouvant, et attachant comme tu dois l'être. Merci pour nous et pour eux.
Michèle

Ren 27/04/2012 19:42

très touchant, surtout avec la voix écoutée....

Jeanne Fadosi 02/11/2011 12:02


un bien beau poème pour les morts humbles tombes ou mausolées ... ils sont bien plus dans nos coeurs que dans les cimetières ...
Bises Emma et merci pour ces fleurs et ces mots


Annick SB 02/11/2011 08:48


Y penser oui, mais pas qu'à la Toussaint ...

Ton poème est très beau.


jill-bill.over-blog.com 07/09/2011 14:32


Bonjour Emma... Voilà j'ai entendu le son de ta voix... celui d'une jeune fille !!! Clin d'oeil de JB


Maryse M 01/12/2010 09:51


Une pensée pour Barbara partie en novembre "Eux qui n'avaient rien demandé, mais qui savaient s'émerveiller, d'être venus sur tere, qu'on leur laisse choisir, au moins, le pays, fut-il lointain, de
leur heure dernière... "


Nina 01/12/2010 07:09


Ils ne sont que des corps, pourrissant lentement.
Mais leurs âmes lavées brillent au firmament !


l'oeil qui court 11/11/2010 13:02


Vraiment très beau. Des images poétiques évocatrices de bonheur, évocatrices de souffrance, des images de vie passées, des clins d'oeil vivants, vibrants. Une interrogation sur la mort et son
mystère à petites touches discrètes et profondes. Oui, très beau.


domidel 07/11/2010 19:26


Oui, pensons à eux,
mais n'oublions pas de prendre le temps de vivre !
Ajourd'hui, "il pleut, sur le jardin sur le rivage
eut si j'ai de l'eau dans les yeux,
c'est qu'il me pleut sur le visage"
(pour répondre à Pénéloop via Anne Vanderlove)


Russalka 06/11/2010 08:29


Très doux et délicat et que je verrais bien mis en musique...


Solange 05/11/2010 15:10


Une belle pensée pour ceux qui nous ont laissés,profitons bien de la vie avant d'aller les retrouver.


Pénéloop 04/11/2010 19:24


" Qu'on me laisse à mes souvenirs
Qu'on me laisse à mes amours mortes

Il est temps de fermer la porte
Il se fait temps d'aller dormir.

Je n'étais pas toujours bien mise,
J'avais les cheveux dans les yeux,

Mais c'est ainsi qu'il m'avait prise
Je crois bien qu'il m'aimait un peu... "

Ballade en novembre
Anne Vanderlove
1967

C'est la chanson numéro Cent
sur notre classeur guitare / chansons...


David 04/11/2010 14:54


Gouttes de vie
Sur feuilles mortes
Nous rappellent
Que nous sommes mortels
Comme en novembre
Vivent et fanent les fleurs
Sur tous les rêves enfouis
Voilà ce que j'ai eu envie d'écrire en lisant ton beau poème illustré, Emma. Merci pour ces mots qui ne sonnent pas le glas mais nous rappellent que nous avons aussi la chance d'avoir la vie devant
nous.