citation...


poster_163774.jpg

"Nos besoins sont nos petits rêves quotidiens. Ce sont nos petites choses à faire qui nous projettent à demain, à après demain, dans le futur, ces petits riens qu’on achètera la semaine prochaine et qui nous permettent de penser que la semaine prochaine on sera encore vivants.
C’est le besoin d’un tapis de bain antidérapant qui nous maintient en vie. Ou d’un couscoussier, d’un économe. Alors on étale ses achats. On programme les lieux où on va se rendre. On compare parfois. Un fer Calor contre un Rowenta. On remplit les armoires lentement, les tiroirs un à un.
On passe une vie à remplir une maison, et quand elle est pleine on casse des choses pour pouvoir les remplacer, pour avoir quelque chose à faire le lendemain.
On va même jusqu’à casser son couple pour se projeter dans une autre histoire, un autre futur, une autre maison, une autre vie à remplir..."


cathycat 31/08/2014 15:14

Je l'ai finalement lu... mais jamais terminé. Je n'ai pas du tout aimé cette histoire. L'auteur dit pourtant des choses très vraies, comme dans l'extrait que tu nous offres. Mais cela ne me plaît pas de voir les gens le plus souvent rythmer leur vie ou l'évaluer par le biais du matérialisme toujours et encore... Cette histoire m'a semblée vraiment déprimante...

Quichottine 31/08/2014 10:02

J'avais dit alors que j'y reviendrai peut-être... Peut-être oui.
Son écriture m'a touchée dans un autre livre, alors, sait-on jamais ?
Passe une douce journée.

cathycat 04/01/2013 18:17

C'est un livre que j'ai offert mais que j'ai aussi bien envie de lire. L'extrait que tu nous offres me semble bien grave. Je pensais à plus de légèreté... Mais j'ai envie de le lire quand même !!!
:-)
Bisous

Solange 27/12/2012 20:47

Si c'est ça notre vie, c'est bien décevant je trouve.

Lorraine 24/12/2012 13:57

Ce livre est sur ma liste de lecture et l'extrait que tu en donnes accentue l'envie que j'ai de le lire. Le premier paragraphe cité est un raccourci saisissant qui démontre que tant qu'il vit,
l'homme se projette dans un avenir (proche peut-être), mais étonnamment concret.

heureux Noël, chère Emma,
Lorraine

louv' 24/12/2012 11:06

Les besoins que l'on se crée, les indispensables à notre quotidien...Tristounet ! Mais ça fait vivre les marchands, comme disait ma grand-mère :)
Joyeux Noël Emma !

aimela 24/12/2012 08:49

J'ai entendu parler de ce livre, on va même " travailler " dessus à notre petit atelier d'écriture de mon quartier. J'en ai lu que quelques phrases et cela, je suis sûre va me plaire. si j'ai assez
d'argent, je me prendrai le livre . Joyeux Noël Emma

Nina Padilha 24/12/2012 08:48

Allez, haut les coeurs.
Bisous et bon réveillon !

flipperine 23/12/2012 22:54

on achète parfs sans compter c'est vrai il y a tant de gens pourtant qui ont faim mais avec ce monde d'aujourd'hui on est comme poussé

Quichottine 23/12/2012 21:24

Je suis passé près de ce livre il y a peu... et puis, je ne l'ai pas acheté, mais j'ai sans doute eu tort. J'y reviendrai.
Bisous et douce soirée.
Passe un bon Noël.

jill bill 23/12/2012 20:54

La liste de mes envies ! Ah j'en ai moins qu'avant au temps de la jeunesse, arrivé à un âge bien mis il est faut peu pour être heureux, la santé, son couple et les petites joies en famille,
quelques sorties... Merci Emma et bon Noël à toi...

valdy 23/12/2012 20:42

Et à Noël, oh joie, avoir des envies et en inventer aux autres est un devoir de consommateur...
PS : je te souhaite de belles fêtes de fin d'année Emma. Je n'ai pu accepter ta généreuse proposition de livre numérique car je n'ai -à ce jour- pas eu envie d'acquérir un support électronique de
lecture ;-)
Je t'embrasse,
Valdy

Mony 23/12/2012 20:38

En cette période de "liste" il est utile de faire le tri dans nos besoins réels. J'ai beaucoup apprécié ce livre...
et je le relirais volontier.

Loïc Roussain 23/12/2012 20:07

"Casser son couple pour se projeter ..." Attention à ce genre de projections ... !
LOIC

Carole 23/12/2012 19:17

Bien vrai... mais je pense qu'il faut y ajouter aussi le travail, bien plus envahissant dans nos existences que la consommation : surtout quand on en a "trop" - on va d'une échéance à l'autre, à
toute vitesse, et hop... on a fini sa vie.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog