La solution finale

 

 

On dirait qu'on serait des Pinocchio bricolés par un Gepetto qui s'ennuyait dans les nuages, fatigué d'avoir longtemps joué à la guerre des étoiles.

Il a dit "maintenant que j'ai le temps, rebosons nous"

Nous gambadons plus ou moins joyeusement au bout des ficelles qu'il manipule distraitement. Il attend en fait que sa créature arrive à lui échapper, et se libère. C'est ça, son but, à Gepetto. 

Une fois il a bien cru que ça y était. Lorsqu'un joli champignon s'est élevé au dessus d' Hiroshima, il a levé un sourcil intéressé : " ça y est, ce con, il va réussir à se faire sauter ! "

Et puis, les choses ont traîné, il a repoussé ses lunettes sur son front dégarni, et s'est replongé dans ses mots croisés. Dirige le monde, en quatre lettres… Dieu ? Ah non, fric… 

Quelques secondes plus tard, Pinocchio s'est mis à manipuler les gènes et à cloner, et d'orgueil dont il était bouffi se tambourinait la poitrine comme le gorille qu'il était encore un peu.

Pas mal, dit Gepetto... pour le concours Lépine.

Dites donc, les anges, c'est l'heure de la sieste, vous voulez bien aller jouer de la harpe un peu plus loin ? Réveillez-moi  dans mille ans…

 

Jeanne Fadosi 24/09/2014 12:29

revu avec grand plaisir ... rien ne change

almanito 24/09/2014 08:00

Beaucoup d'humour pour dire ces vérités fondamentales, j'ai adoré, merci Emma!

Fethi 28/04/2012 17:52

Très beau texte. Bonne fin de journée

jill-bill.over-blog.com 13/03/2012 12:26

Bonjour Emma, merci pour le lien, humour noir entre Dieu et sa créature... Dans mille ans qu'est-ce que ce Pinocchio aura réussi à faire... s'il existe tjs ! Merci ! jill

Jeanne Fadosi 06/05/2011 10:11


C'est vrai Emma que je ne viens que rarement sur ce blog d'écriture. Tu as bien fait de m'y conduire depuis ton ciel d'anges ...
Bises et belle journée


Annick SB 08/02/2011 21:37


Que le titre semble dur pour un texte plein d'humour ... grinçant !


Peneloop 27/01/2011 21:30


Sieste des anges
L'invention du meilleur
Dis, j'ai bien coupé ma frange ?

Loop


Quichottine 26/01/2011 12:07


C'est curieux... Au fil du temps nombreux sont qui se sont interrogés sur ce monde de marionnettes dont quelqu'un tirait les ficelles. De siècle en siècle, nous avons fin par l'exclure de nos vies
ou en faire l'alibi pour nos erreurs passées ou à venir.

J'aime assez l'idée qu'il nous regarde en se demandant quelle sera notre prochaine bêtise.

Mais il nous a créé libres...

Bravo pour ton texte !


domidel 25/01/2011 16:22


J'adore !
c'est pour quand la révolte des Pinocchio qui ne voient pas plus loin que leur (grand, grand) nez ?


Solange 25/01/2011 03:00


C'est tout à fait ça,bien vu.


Pat 23/01/2011 18:53


Tu as raison, je suis d'accord avec ton point de vue


Mony 23/01/2011 10:46


Et si on dirait qu'on serait des Picocchio qui trucident ce Gepetto de malheur ? Hélas, il renaîtrait de ses cendres. Mony


aimela 23/01/2011 10:11


c'est tout à fait ça malheureusement :( Bonne journée Emma et bises


Martine27 23/01/2011 09:09


On dirait que t'as pas tort !


Nina 23/01/2011 08:52


C'est à se demander, parfois...


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog