Mes Italies, romanza

                                     

tableau ici (clic)

                J'ai vu Venise. Gondolier, t'en souviens-tu ? J'ai vu Venise en une époque où je parcourais l'Europe un peu à pied, beaucoup en stop, de camping international en auberge de jeunesse, à la poursuite d'idéaux de fraternité et de liberté…

En toute héroïne flamboyante il y a une midinette qui sommeille. Ne froncez pas les sourcils, austères demoiselles qui  aviez jusque là dirigé  ma vie,  ils sont bien sympathiques, et  plus efficaces que les vitamines, les  raggazzi qui sifflaient nos robes légères, Via con me… avec persévérance, sinon conviction.

J'ai vu Venise sous la pluie, j'ai vu passer les ombres des masques frigorifiés. Una lacrima sul viso…

                J'ai caressé la botte côté Adriatique, qui parfois se met en colère comme une grande ; quand le soleil plongeait,  les ailerons des requins fendaient les étincelles qui couraient sur la mer …

                J'ai navigué "chicos" côté Méditerranée… La solitudine…

                Maudissant les houles de mollets bronzés, j'ai déambulé sur les pavés luisants de Pompéi.  Domitius et Flavie sont absents  pour la journée… Il y avait des roses anciennes dans un angle de pierre.

                Capri, c'était déjà fini, j'ai fait l'impasse.

                Avec  le reste du monde en foule serrée, sous un soleil de plomb, O sole mio! j'ai vu le Duomo, arpenté le forum…  J'ai vu des églises, des églises, des palais dorés, des fresques et des peintures, des voûtes et  des statues, des statues et des voûtes, des ruelles où, entre les louves de plâtre se volatilisent les appareils photo, des centurions un peu gras transpirant devant le  Colisée..

Nous avons jeté une pièce dans la fontaine Trévi. Tu as dit :

" Tu vois, c'est sûr, nous reviendrons ".

Con te partiro

Tant d'années ont passé, Arrivederci Roma. La  prédiction ne se réalisait pas. J'ai perdu la foi,  même en l'horoscope qui promet avec constance qu'une rencontre imprévue  va changer ma vie. Et puis, alors que  je n'y croyais plus,  je suis revenue à Rome. En lançant ta pièce tu as dit (mais "tu" étais un autre) :

" Tu vois, c'est sûr, nous reviendrons".

Je lis à nouveau l'horoscope, mais maintenant  je croise les doigts pour que la rencontre imprévue  ne se produise pas. Pas trop vite…

                J'ai vu les collines de Toscane au soleil couchant. Sur  le ciel exagérément orangé, les silhouettes noires des cyprès et des pins ont le visage de l'éternité.

 

C'était là, bien sûr, là que je voulais aller, depuis que je les ai découvertes, il y a si longtemps, dans mon livre de latin.

Ils sont là, derrière.

Eux.

Tous…

 

Quichottine 01/04/2016 22:42

Un très beau récit, Emma.
j'aime !

Solange 31/03/2016 17:08

Très beau texte qui m'a fait m'ennuyer de ces endroits que je ne reverrai sûrement pas.

Adrienne 31/03/2016 08:47

Superbe texte!

MD 31/03/2016 07:59

Toute la saveur de l'Italie en tes mots, Emma. Comme ça fait du bien ! Et Paolo Conte en note finale, que demander de plus ? Merci, merci, merci.

Gérard 30/03/2016 19:27

...il ne manquait que lui Paolo Conte dans mon voyage

anne condomine 30/03/2016 16:44

Comme j'aime cette chanson, Emma! Et comme ton texte est musical... Merci, j'ai rêvé tout le long (tu es forte pour entraîner au songe)

Mony 30/03/2016 15:15

Voyage en chansons tout au long d'une vie amoureuse aigre-douce... Ne retenons que le doux:)

Michèle 30/03/2016 14:31

La Toscane Emma, mon rêve de fin de vie ! mais aucune prédiction dans mon horoscope me laisse espérer cela, je resterai dans la grisaille de la banlieue, ma banlieue, finalement celle que j'aime et où je suis née. amitiés et merci pour ce beau texte et ta retro de peinture.

aimela 30/03/2016 14:11

Grâce à toi, j'ai pu un peu voyager et voir l'Italie que je ne connais pas

Nina Padilha 30/03/2016 13:09

Ah ! L'Italie... Venise, Rome...
Que de souvenirs !
Merci de les faire remonter !

almanito 30/03/2016 13:08

Joli retour brodé de nostalgie sur ce voyage au début de ta vie, là où justement tout à commencé. Elles me font rêver, tes collines de Toscane, quelle belle métaphore que ce coucher de soleil...

eMmA MessanA 30/03/2016 11:51

Magnifique promenade, texte vraiment excellent !
Viva Italia, il mio refugio....
http://www.emmacollages.com/article-refuge-108767771.html
Baci,
eMmA

jill bill 30/03/2016 11:45

J'aime et Paolo Conte par dessus... merci Emma

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog