Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le vert paradis

W-A Bouguereau

 si longtemps, déjà...

La petite était repassée à la maison en courant.

Du fond de la cuisine, sa mère avait crié :  " il était pas là, le docteur ? "

Elle n'avait pas répondu, avait pris son argent caché sous ses pulls, et filé. Elle voulait attraper le car de 16 heures pour B. Son projet était de se jeter dans la rivière depuis le Pont vieux.

Elle avait quatorze ans, un vrai quatorze ans fillette avec des nattes, des espadrilles et une petite robe à fleurs, toute frêle après un an passé "au préven".

Le soir elle n'était pas rentrée, non plus que de toute la nuit, plongeant ses parents dans une folle angoisse.

Puis, au matin, une inconnue leur avait téléphoné : Camille était chez elle, où elle dormait après avoir enfin accepté de livrer son identité. Son fils Paul, étudiant, l'avait découverte à l'aube, endormie recroquevillée sur un banc du parc Gilbert M., transie, muette, et à bout de larmes.

La veille et la nuit, les parents avaient bien entendu alerté gendarmes et voisins, fait le tour des amies de Camille, et en premier lieu s'étaient précipités chez le docteur V. où elle avait rendez-vous chaque jeudi, comme l'exigeait son statut de convalescente.

Le bon docteur avait confirmé qu'elle n'était pas venue. Père de famille lui-même, il manifestait une grande inquiétude : il n'est pas rare, disait-il que des épisodes délirants se produisent au cours de cette maladie, même après la guérison, d'ailleurs, par hasard, n'aurait-elle pas eu dans son enfance des crises d'épilepsie ?

La veille, lorsque Camille avait sonné au cabinet, c'est Madame V. qui lui avait ouvert la porte. "fiche le camp, petite traînée, et ne reviens jamais, tu m'entends ? je sais ce que tu fais avec mon mari, je vais tout dire à tes parents ! "

 

et ici CLIC

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Chinou 03/03/2021 09:53

Madame V peut être fière de sa jalousie et des conséquences qu'elle a induites.

Andrée 01/03/2021 18:32

Un médecin, censé soigner une enfant vulnérable et qui la détruit, ça n’a pas de nom !

Michèle 01/03/2021 16:58

Tu me donnes des frissons Emma !!!

chaourcinette 01/03/2021 10:47

dur ! dur ! j'ai pas de mot...quelle détresse pour cette enfant ...je suis très troublée par cette histoire car elle fait écho.....gros bisous Emma !

Mony 01/03/2021 09:22

Que vaudraient les paroles d'un être à fleur entre enfance et adolescence face à un adulte nimbé d'un certain prestige ? Comme dit Annick ce récit est troublant.

almanito 01/03/2021 09:06

Mais bien sûr, de l'épilepsie! La lâcheté de ce type est presque pire que le reste.

Annick SB 01/03/2021 07:14

Extrêmement troublant ....
Paradis ou enfer ? liberté ou emprise ?
Mon point de vue n'a jamais été "soixantehuitard" en la matière ;-)