Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

odeur du temps...

image barbouille

On devrait vivre la vie à l’envers…
Tu commences par mourir, ça élimine ce traumatisme qui nous suit toute la vie.
Après tu te réveilles dans une maison de retraite, en allant mieux de jour en jour.
Alors, on te met dehors sous prétexte de bonne santé et tu commences par toucher ta retraite.
Ensuite pour ton premier jour de travail, on te fait un cadeau d’une montre en or et tu as un beau salaire.
Tu travailles quarante ans jusqu’à ce que tu sois suffisamment jeune pour profiter de la fin de ta vie active.
Tu vas de fête en fête, tu bois, tu vis plein d’histoire d’amour ! Tu n’as pas de problèmes graves.
Tu te prépares à faire des études universitaires.
Puis c’est le collège, tu t’éclates avec tes copains, sans aucune obligation, jusqu’à devenir bébé.
Les neuf dernier mois tu les passes tranquille, avec chauffage central, room service, etc…
Et au final, tu quittes ce monde dans un orgasme !
(Woody Allen)
J’ai cueilli ce brin de bruyère,
l’automne est morte souviens-t’en,
nous ne nous verrons plus sur terre,
odeur du temps brin de bruyère, et souviens-toi que je t’attends...
(G. Apollinaire, adieu)
 
 
j'ai pas fini, j'ai pas fini...

.

.

.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Un beau billet mélancolique avec Apollinaire et Reggiani, judicieusement choisis.
Répondre
C
une belle histoire que de vivre à 'l’envers, cela me fait penser au film "la vie de Benjamin Button", Reggiani, oh cela faisait longtemps que je ne l'avais pas écouté, merci à toi. bon 1er à toi, sous la pluie ici, cela fait du bien à la nature, un peu moins au moral. bises.celine
Répondre
M
Bonjour Emma,
Oui, Pas mal cette idée de vivre notre vie à l'envers. :) Je la connaissais.
Reggiani avait beaucoup de talent . j'aime particulièrement " Les loups sont entrés dans Paris" et également "Gaspard"
Merci Emma
Répondre
G
avec Reggiani c'est la qualité à tous niveaux, ..bon choix.
Répondre
E
J'adore cette petite histoire Woody, et aussi la chanson de Reggiani qui pourtant a des échos un peu "vite vite, on n'a pas assez profité". Elle est belle mais m'angoisse un tantinet. Quoi que bien entendu, je compte bien faire défiler le temps qui reste le plus gaiement et pleinement possible (j'ai commencé ...)
Répondre
C
Le confinement ne me fait pas souffrir, j'ai presque honte de le dire, car nous avons du soleil , des fleurs et des arbres en face de chez nous, des voisins serviables, une certaine jeunesse d'esprit et je ne voudrais pas avoir le "bourdon" en écoutant les musiques que tu nous proposes. Un peu dans le même esprit j'ai toujours pensé qu'il eut été préférable d'avoir jeunesse , temps libre, et argent et non temps libre et pécule à l'âge d'entrer en EHPAD . Je te souhaite, malgré le contexte, un bon week end pascal.
Répondre
L
je crois qu'il y a eu un roman SF de K Dick sur ce thème là.
Amitiés confinées
Répondre
C
merci pour Reggiani qui continue à toucher mon coeur ! belle surprise de le trouver sur ton blog avec la vie à l'envers !! c'est le film "l'étrange histoire de Benjamin Button" que tu nous racontes là !!! j'ai adoré ce film et j'adore donc cette histoire !! bisous !!
Répondre
M
Je ne sais pas si j'aimerai mais on peut s'arrêter un instant pour imaginer notre vie à l'envers...Merci pour ces extraits de chanson, et la belle voix chaude de Serge Reggiani, que ma mère aimait écouter...bel après-midi et merci de tes visites
Répondre
M
Je ne sais si j'apprécierais de vivre la vie à l'envers ? Merci pour Reggiani et pour ta peinture qui semble si sereine.
Répondre
D
Génial Woody Allen et quel bonheur de réécouter Serge Reggiani, merci.
bonne journée
Répondre
M
Woody Allen toujours aussi genial...et merci pour l extrait de casque d or...mon film culte
Répondre
A
Excellent Woody Allen mais il faut partir à la fin aussi et même dans un orgasme, j'ai pas envie.
Quant à Reggiani, si tu me fais écouter le dernier café crème et que je vois le beau Manda, tu es sûre de me tirer une larme. Haut les coeurs! :))
Répondre
M
Et moi j'avais lu quand j'étais jeune un roman de science fiction qui développait cette idée avec (aussi) beaucoup de talent. Il s'appelait "A rebrousse-temps". C'était un roman américain d'un dénommé Dick
https://www.babelio.com/livres/Dick-A-rebrousse-temps/10232
Ma foi, ça m'avait bien plu. Je vois que ce n'est pas le cas de Babelio...
Bonne journée !
Répondre
J
Bonjour Emma, il y a justement un film avec Brad Pitt sur ce scénario improbable (j'ai oublié le titre).
Et j'apprécie Apollinaire.
Bises, JC
Répondre
E
Benjamin Button, bonne journée !
Q
Je me régale... deux textes que j'aime beaucoup, des chansons qui m'ont toujours beaucoup touchée...
Un film que je reverrai en entier avec grand plaisir. :)
Merci pour cette page, Emma.
J'espère que tu vas bien.
Répondre
Q
J'aime toujours autant... :)
M
..je connais ce texte, il est bien particulier... merci pour ces chansons, je suis toujours aussi fan de Reggian!
Bises de Mireille du sablon:
Répondre
N
Comme Benjamin Button...
Ce film m'avait émue...
Prend soin de toi.
Répondre
L
En écoutant Reggiani, je contemple l’image 3 des articles que je devrais aimer chez toi, AINSI SOIT-IL, une de tes créations, non ?. J’aime bien le non article qui l’accompagne
Répondre
J
Je connaissais ce texte.... ,-) eh oui ! Bon jeudi Emma...
Répondre
L
Mais OUI Emma ... c’est bien sûr !

Je pense à Souchon : Et si en plus, il n’y a personne ......... il disait quoi ton ami Jand’o ?
Répondre
G
Bonjour Emma
Je connaissais ce texte de Woody Allen mais je l'avais un peu oublié, merci de me rafraîchir la mémoire.
Quand à Serge Reggiani je suis fan.......
Bonne journée !!!
Répondre