Les roses de juin

pour miletune, sur une peinture de  JW Waterhouse - mot à placer : renaissance    

Les roses de juin

Elle s'appelle Abigail, bien sûr.

Comment pourrait-il en être autrement quand on a hérité d'une mère Irlandaise cette flamboyante chevelure de sorcière ?

Sa beauté parfaite, elle la doit au pinceau amoureux du peintre qui lui a fait la carnation lumineuse des vierges de la renaissance, en un temps où le beau n'était pas encore ringard. Quand la femme était déesse avant qu'elle ne s'avise de préférer le podium au piédestal.

Son côté british, si convenable*, elle le tient de son cher papa, qui était officier dans l'armée des Indes.

Elle a 30 ans à peine, et trois enfants jolis très bien élevés au porridge, qui font la fierté de Charles, leur pasteur de père.

Elle même se dévoue sans compter pour les œuvres de la paroisse, et donne des cours de piano. Elle fait admirablement le cake aux fruits confits.

A la belle saison, quand elle est seule, elle descend dans le  jardinet du presbytère, pose sa main sur le mur qui le sépare de l'enclos de l'église, pour en sentir la chaleur accumulée.

Et puis elle plonge dans le parfum des roses, vertigineux péché où dansent les yeux noirs de pirate et les dents éclatantes du maçon étranger qui l'été dernier réparait  le muret de l'enclos, et le dernier jour avait posé une rose sauvage sur le panier dans lequel elle lui apportait du thé et des scones.

* en français dans le texte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Solange 23/11/2015 12:28

Il y a des moments comme ça qu'on aime se rappeler. Très joli ton texte.

Jeanne Fadosi 22/11/2015 19:51

une belle interprétation

mireille du sablon 21/11/2015 16:54

...j'ai envie de dire: chut laissons-les ...s'aimer!
Bises du jour de Mireille du Sablon

Gérard 21/11/2015 12:25

Une belle harmonie dans son ensemble ...écrit et chanté !

Quichottine 21/11/2015 11:21

Si beau... j'adore !
Merci, Emma.

almanito 20/11/2015 20:21

J'ai commenté sur Mil, juste un petit mot pour le choix judicieux de la chanson. Douce et belle, ça fait chaud.

jackie 20/11/2015 16:36

Un très beau tableau que tu as merveilleusement interprété...
Belle soirée.

eMmA MessanA 20/11/2015 11:50

Tu as magnifiquement donné une re-naissance à ce très beau tableau, cette chanson.
Ambiance très sensuelle. Une réussite.

Tizef 20/11/2015 08:58

Ringard, le beau ? pas lorsqu'il est pur, vrai, sincère ...
Loïc

MD 20/11/2015 08:53

délicieusement "old England"

Michèle 20/11/2015 07:59

Très joli texte Emma, ton imaginaire toujours aussi vif conduit à une présence et une réalité vivante qui m'époustoufle. Bonne journée

jill bill 20/11/2015 07:03

Il s'était passé quelque chose entre les deux, comme une attirance, mais... rien de plus...

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog