Guerre et Paix

pour le défi du samedi

sur un tableau de Ilya Repine ( Léon Tolstoï au labour) revu et agrémenté par D Hamilton, alias Wintersixfour

Guerre et Paix

le stormtrooper :

- Qu'en penses-tu, vieil homme ? N'est-ce pas toujours la même chanson*, depuis la guerre du feu jusqu'à celle des étoiles, guerre et paix, guerre et paix, guerre et paix…

- Fiche nous la paix, bestiole, dit le cheval. (Celui de tête, qui avait appris l'Anglais à Sébastopol )

 

_____________

* si je puis me permettre un avis personnel : celle que j'préfère, c'est celle-ci clic

 

autre parution ici (clic)

 

note : un document précieux a été ajouté après sa publication à l'article précédent, il vaut un détour de 2 minutes

 

aimela 19/02/2015 20:06

Malheureusement ce sera toujours ainsi : guerre et paix car l'homme est fait ainsi et ne changera jamais :( Merci pour le lien, j'adore Brassens

Quichottine 16/02/2015 12:14

J'aime beaucoup ta participation...
Hélas, je me demande si la guerre n'est pas la raison de vivre de l'homme depuis la nuit des temps.

carnetsparesseux 16/02/2015 10:24

Moralité : le cheval a toujours raison :)

Celui de queue, la tête dans les étoiles, se disait que, guerre ou paix, même si père est gai, le fourrage n'est guère épais...

X 16/02/2015 09:25

C'est excellent d'humour très noir.... (et pertinent)
Pour ma part, je crois n'avoir connu aucune période sans qu'il n'y ait de guerre dans le monde alors Tolstoï peut continuer de labourer pour l'éternité...

emma 16/02/2015 09:48

je fais souvent ce rêve étrange d' une femme inconnue, et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même, n tout à fait une autre...

almanito 16/02/2015 08:30

C'est aussi une de celles que je préfère. De chanson.
Une découverte pour moi, le travail de Wintersixfour, merci Emma

Michèle 16/02/2015 08:22

Bref mais percutant, j'adore.
J'ai eu la chance de voir Brassens en 1970 à Bobino, (en première partie il y avait un jeune chanteur, Maxime Le Forestier), souvenir inoubliable ! Ca ne nous rajeunit pas ma brave dame ! mais quel régal toujours de l'entendre. Sur la guerre de 14/18 un témoignage touchant de Blaise Cendrars dans "La main coupée" Bonne journée en paix Emma

eMmA MessanA 16/02/2015 07:44

Excellent le visuel adapté !

jill bill 16/02/2015 07:21

Je n'en ai connu aucune et dieu merci, mais odorant Brassens, ma foi celle de 14-18...

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog