Les chagrins

Publié le 13 Juillet 2014

 
pour Miletune, sur une installation de Isaac Cordal (clic)
Les chagrins

 

      Depuis quelque temps ses yeux se mettent à tomber, comme ça, pour un oui pour un non, ils sortent de ses orbites et tombent sur le sol où il les entend rebondir.
C'est très ennuyeux. Il doit s'accroupir pour les chercher à tâtons. Après quoi il les range bien soigneusement dans le tiroir de la table de nuit, avec ses chagrins.
 
Quand il doit sortir, il les prend tous, ses yeux et ses chagrins, et les dépose dans sa gibecière d'écolier. C'est que les chagrins n'aiment pas être délaissés, ça les rend féroces. Alors il les promène partout, les aère ; ça leur plait bien, aux chagrins.
 
Et lui, ils lui tiennent compagnie dans les rues désertes.
Il connait le chemin par cœur, il va toujours au même endroit, son ancienne école, où est accroché son tableau, le seul qu'il ait peint, et qui a obtenu le prix de la ville en 1939. C'est un autoportrait : "l'homme aux chagrins". En passant les mains sur le mur curieusement toujours debout au milieu des ruines, il cherche le cadre, un cadre un peu mastoc comme on faisait en ce temps-là. Et il le caresse.
Mais il ne touche pas la toile, pour ne pas l'abimer.
 
Et il demande de sa voix plaintive de petit garçon :
 "Maman, tu l'aimes mon dessin ?"
et Maman répond toujours :
 "C'est magnifique mon petit Grisha, magnifique, on va le montrer à Papa".
 
C'est un rêve qu'il fait souvent, depuis qu'il a cette maladie des yeux
 
 

Rédigé par Emma

Publié dans #romanesque

Repost 0
Commenter cet article

Jul 07/08/2014 12:36

Merci pour cet instant de beauté dans tous les sens du terme et de la perception ...

Yvette 16/07/2014 21:58

Bonjour Emma, j'ai mis une photo du tableau avec le pont sur la Loire, là tu le verras en plus grand.
Bonne soirée et à + Yvette

Pascale MD 14/07/2014 17:28

Un texte extrêmement touchant, plein d'émotions.
Très belle image aussi.
Belle fin de journée Emma

aimela 14/07/2014 12:16

Toujours aussi touchée par ton texte . J'ai une amie qui peint de bien jolis choses alors qu'elle ne voit presque plus:(
Merci pour le lien, je verrai ça plus tard lorsque j'aurai un peu de temps

Lorraine 14/07/2014 09:45

Chère Emm, je suis en admiration! Cette nouvelle est étonnante et captivante. Le sujet est traité en quelques lignes, mais quelles lignes! Et tu y ajoutes ce document qui explique, notamment, les cataractes de Monet que j'ai lues avec un réel intérêt. Monet est mon peintre préféré et j'ai été opérée de la cataracte de l'oeil droit il y a huit ans, le gauche est indemne (j'ai été chez l'ophtalmologue il y a deux semaines!). Je n'avais jamais pensé que les peintres pâtissaient d'autant plus des maladies des yeux, qui sont leur "pouvoir créateur".
Alors doublement merci pour ce texte à la fois surréaliste et très attachant!
Lorraine

Yvette 13/07/2014 19:11

Ma chère Emma, je découvre ton blog en allant sur celui de Lorraine, je n'avais pas ton adresse. Maintenant je l'ai et je vais me la conserver, merci pour tes visites, c'est sympa.
J'ai vu que toi aussi tu faisais de la peinture, je vais prendre plus de temps et visiter!
A bientôt Yvette

Jeanne Fadosi 13/07/2014 18:20

j'avais beaucoup apprécié ton texte en le découvrant sur miletune. Le lien est fort intéressant

Mony 13/07/2014 17:29

J'ai relu ton texte avec la même émotion qu'à la première lecture.

Jamadrou 13/07/2014 09:58

On dit qu'avec nos mots nous partageons nos mots
Poignante ton histoire à demi mots à demi touche d'émotion à demi teinte de couleur voilée
( je vais lire l'article) merci Emma

Jamadrou 13/07/2014 09:59

Nous partageons nos maux...

jill bill 13/07/2014 08:34

Ah perdre la vue Emma.... un triste sort !!!!

Michèle 13/07/2014 07:48

Ton texte est poignant et ce que tu y joins est passionnant, aussi bien l'article sur l'influence des maladies des yeux sur la peinture, que le lien avec le site d'Isaac Cordal que je découvre. Cordal a un travail impressionnant. Merci Emma