la couverture

la couverture

source image (clic)

Dans une cage suspendue à côté de la porte, un perroquet vert et jaune n'arrêtait pas de répéter :  Allez-vous-en ! Allez-vous-en ! Sapristi !  Il parlait un peu l'espagnol, et aussi une langue que personne ne comprenait.

(Kate Chopin, The Awakening)

 

Le perroquet

Sapristi, sapristi !

Jean-Claude.

Je te dis que c'est une couverture.

Gaby.

Comment ça, une couverture ?

Jean-Claude.

Ben oui. Il est pas normal ce perroquet.

Gaby

C'est vrai qu'il a un petit air penché

Jean-Claude.

Penché ? Oui c'est vrai, mais ça c'est sans doute parce qu'il est vieux.

Gaby

Ça vit longtemps un perroquet ?

Jean-Claude.  

Ah oui, 50, 100 ans, je crois bien.

Gaby

Zut alors va falloir se le farcir encore longtemps, le Coco !

Jean-Claude.

Il s'appelle pas coco.

Gaby

Ah non ? Ils ont aussi des noms, des pédigrées, les perroquets ? l'année des C c'est Coco, ou casse-pieds ! Alors lui, c'est quoi ?

Jean-Claude.

Boris Godounov, à ce qu'il parait.

Gaby

Il est louf, Marcel, d'appeler ce poulet déplumé Boris Godounov, c'est quoi ce nom ? C'est ça que t'appelles une couverture ?

Jean-Claude.

Tu vois, dans les films, quand tu vois un mendiant qu'a l'air un peu trop mendiant,  c'est que c'est un agent secret. Eh ben, ce perroquet, il est pas aussi bête qu'il y parait. Il a de la culture. Même que des fois on se demande s'il a pas entendu des choses pas nettes.

Boris

Sapristi, sapristi !

Gaby

C'est vrai que là, il fait plus "coco" que nature, le Boris. Tu crois qu'il parle Russe?  Sans sa couverture, je veux dire. Un rescapé de la guerre froide ?

Jean-Claude.

Olé !

Gaby

T'es pas bien, tu parles  au volatile maintenant ? un 4e gin et tu vas causer Russe;?

Jean-Claude.

T'as pas encore compris que le Boris, il faut l'enclencher ? Comme un juke box ! Tu lui dis "olé" il va te parler espagnol. Olé !

Boris

Me olvidé de vivir

Gaby

Eh, Marcel, il dit quoi, ton poulet ? Garcia Lorca ?

Marcel

Julio Iglesias. C'est mon beauf Charlie qui me l'a donné, tu sais, Charlie, le mari de ma sœur, celui qui est coiffeur dans la galerie marchande ? Ses clients  en pouvaient plus du Boris. Parait que c'est les gens du service de nuit qui lui ont fait son répertoire.

Gaby

Tu parles d'une couverture. C'est juste un chieur, le Boris

Boris

Na margem do rio Piedra eu sentei e chorei*

Gaby

Et là, c'est aussi du Julio ?

Marcel

Ah non, ça c'est une langue que personne ne comprend. Ya un client qui m'a dit que c'est peut être de l'Araméen

Gaby

Ah ben, en v'là une couverture utile dans les services secrets !

 

* Paulo Coehlo

Jeanne Fadosi 16/05/2014 13:32

amusant dialogue

Pascale MD 16/05/2014 11:29

Merci pour le partage.
J'ai beaucoup aimé les ouvrages de Paolo Coehlo.
Bonne journée

JC 15/05/2014 09:16

Ton imagination sans bornes m'enchante à chaque fois. Je crois qu'avec Boris, les deux vieux n'ont pas fini d'en apprendre s'ils s'en donnent la peine ! Bises. Joëlle

erato 13/05/2014 21:44

Un perroquet bien intelligent .....agent secret , qui sait ?
Belle soirée Emma

Solange 13/05/2014 18:56

Ce perroquet est plus habile avec les langues que moi.

Carole 13/05/2014 14:49

Ah, s'il parle araméen, il ressuscitera, quand les deux compères lui auront tordu le cou !

Louv' 13/05/2014 10:44

Un perroquet polyglotte ? Sans doute venu d'un "jardin extraordinaire"....:)

Quichottine 13/05/2014 09:46

J'adore ce perroquet polyglotte.
Génial Emma !

Michèle 13/05/2014 08:29

Excellent Emma !! j'ai passé un bon moment matinal ! amitiés

jill bill 13/05/2014 07:40

Eh eh.... Dommage entre guillemets que cela vit vieux un perroquet, ça m'aurait plu... mais on peut mourrir avant !!!

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog