à travers la vitre

pour "le défi du samedi"

 

"Comme c'est beau

ce que l'on peut voir comme ça

à travers le sable, à travers le verre

à travers les carreaux" (J.Prévert)

il faut d'abord, sans doute

passer outre

les traces sèches des gouttes

des gouttes de  pluie dans la poussière,

j'y penserai  demain, dit  Scarlett,

autant en emporte le vent…

le vent, le vent,

le vent  fait frissonner au loin

les peupliers contre le mur si vieux

du cimetière si calme

sous les nuages,

les merveilleux nuages

qui galopent par devant

et derrière se prélassent

un instant entamés

 par le V  bruyant

des oies  bavardes :

bonjour, petit

 que viens-tu dire  à ma fenêtre ?

à travers la vitre

photo pictozoom

Prévert, la chanson du vitrier
 
Comme c'est beau ce qu'on peut voir comme ça
 à travers le sable à travers le verre à travers les carreaux
 tenez par exemple comme c'est beau
 ce bûcheron là-bas au loin
 qui abat un arbre pour faire des planches
 pour le menuisier qui doit faire un grand lit
 pour la petite marchande de fleurs
qui va se marier avec l'allumeur de réverbères
 qui allume tous les soirs les lumières
pour que le cordonnier puisse voir clair
en réparant les souliers du cireur
qui brosse ceux du rémouleur
qui affûte les ciseaux du coiffeur
 qui coupe le ch'veu au marchand d'oiseaux
qui donne ses oiseaux à tout le monde
 pour que tout le monde soit de bonne humeur.
 

marinelou 29/04/2014 08:37

Il est venu si joli et la fenêtre prend vie, c'est la magie du verre, de la transparence...
Bonne journée Emma

Jeanne Fadosi 25/04/2014 09:07

au moins celui-ci saura qu'il y a une vitre et ne se fracassera pas sur elle en plein vol

Pascale@nokomis 16/04/2014 11:34

Bon jour Emma,
La incontestablement, elle veut entrer te faire une visite ;-)
Bonne journée

Carole 16/04/2014 00:31

Oui, c'est un émerveillement constant, ce qu'on peut voir "comme ça". Il fallait bien deux poètes pour nous le dire !

Solange 14/04/2014 17:04

Très joli poème, les oiseaux font parti de la beauté du printemps.

aimela 13/04/2014 16:05

Quels beaux vers en ce matin de printemps , l'oiseau à la fenêtre est bien joli .

Quichottine 13/04/2014 09:52

Un moment magique... Merci, Emma.
Passe ne douce journée.

Joëlle Colomar 13/04/2014 09:38

à travers la vitre, l'un espère de l'autre. C'est elle qui nous protège ou nous sépare de l'ultime contact. Cette image est saisissante et ton poème mêlé de réalisme et de nostalgie. Bon dimanche Emma. Bises. Joëlle

Mony 13/04/2014 08:05

Que le printemps est là ?
Savoir regarder, échanger, s'émerveiller...

flipperine 13/04/2014 00:20

quel beau poème

jamadrou 12/04/2014 11:55

....et quand tout le monde est de bonne humeur
j'entends siffler le jardinier
devant les ronds pucerons
j'entends rire le palefrenier
vous savez celui tout pâle
qui freine son sourire
j'entends chanter la crémière
celle qui est soupe au lait
et qui tourne vite en colère
j'entends danser la coccinelle
fière de ses quatre z'ailes
j'entends la farandole du temps
qui derrière le carreaux
fredonne le printemps...

Michèle 12/04/2014 11:23

Un bien joli poème du samedi qui fait chaud au cœur, comme ces oiseaux qui viennent chanter sur nos rebords de fenêtres. Bon week-end Emma

sophie 12/04/2014 10:31

Ebouriffée ainsi, il (ou elle) est superbe, merci pour ces jolis mots Emma.

Louv' 12/04/2014 07:46

Matin tout en poésie et en tendresse...Du coup je n'ai plus envie de faire le ménage, moi ! Bah, j'y penserai demain...

jill bill 12/04/2014 07:22

Bonjour Emma.. merci pour ce samedi poétique et sa mésange à la vitre....

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog