le sac

Seigneur,

dit la vieille,

me voici devant toi

avec mon corps usé.

Poussez, Madame ! Poussez !

 

J'ai juste un petit sac,

deux fois rien,

une comptine…

un dessin…

à  Maman, pour  sa fête...

 

des couleurs...

des odeurs…

le bruit du ressac…

des mots…

printemps, amour, blablabla…

 

Chopin dans le ghetto…

Mozart dans la savane…

à partir de maintenant, tout ce que tu diras, je le croirai

 

Quelques tessons de cœur…

ça n' te suffit pas, salope ? t'en veux encore ?

 

des petites joies

des grandes douleurs

la peau douce, la peau douce…

 

tout ça ne pèse rien,

un fouillis,

 un sac de femme, quoi.

 

Je suis toujours femme

dit la vieille,

et j'aime encore.

 

Arrête de rigoler

Seigneur,

je  sais très bien

que tu n'existes pas !

 

Mais à qui veux-tu que je parle ?

 

Michèle 26/12/2016 19:28

Une bonne fin d'année Emma, je n'ai pas été informée de tes derniers articles...over-blog m'a peut-être supprimée ! ça arrive souvent à mes abonnés. J'ai regardé ta vidéo, mais sans le son,
leçon de patience ? Je reviendrai demain. Amicalement

La Vieille Marmotte 26/12/2016 09:49

Belles références à deux films que j'aime beaucoup, Le Pianiste et Out Africa ! ......................
Passe une belle semaine Emma ! Ma météo annonce du soleil sur Lyon. Y en aura-t-il chez toi ?

Michèle 04/04/2014 08:00

Très joli Emma, mais bien mélancolique comme le sont les souvenirs. Moi j'ai un sac de griefs (avec quelques uns au fond) et un sac de baisers plein à craquer ! Je t'en donne un. Bonne journée.

Cardamone 04/04/2014 00:00

Beau texte!

Latil 03/04/2014 19:46

Ah la solitude! c est le lot de bien des femmes car souvent les hommes partent plus tôt, Elles restent seules avec les problèmes et parfois la misère.
Amicalement Latil

Solange 02/04/2014 20:17

En vieillissant la solitude est bien présente, il ne reste que le sac aux souvenirs. C'est très bien dit j'aime beaucoup.

Carole 01/04/2014 23:33

Toute une vie dans un petit sac. Et le petit sac à la poubelle, après l'enterrement. C'est ainsi, toujours.

Jeanne Fadosi 31/03/2014 21:25

si terriblement réaliste dans cette irréalité ! je suis admirative

mireille du sablon 30/03/2014 19:34

...la solitude au bout...mais c'est vrai, à qui parlait quand on est seul (e) ?
il existe des gens prêts à t'écouter, Madame, n'hésite pas, ils sont là, à t'attendre ...au bout du fil! Gros bisous du soir de Mireille du Sablon

Pascale@nokomis 30/03/2014 18:37

J'ai adoré ce texte, vraiment super !
Bonne soirée

flipperine 30/03/2014 10:33

c'est à chacun ses idées mais pour ceux qui croient le Seigneur existe et il faut bien parler à qq quand la solitude pèse

Quichottine 30/03/2014 10:23

Je pourrais bisser le commentaire de Jamadrou... j'ai trouvé ce texte magnifique.
Merci, Emma.
Tant à dire et à garder dans ce sac.

Louv' 29/03/2014 23:35

Que dire de plus ? J'admire l'humour, la sensibilité, la finesse, la pudeur...tout, quoi ! Magnifique, Emma.

erato 29/03/2014 22:41

Magnifique et touchant , très touchant!
Le drame de la solitude , de l'isolement, de l'essai de se raccrocher à des valeurs personnelles , de la désillusion.
J'aime cet humour qui renforce ce tableau .La fin est très triste!
Belle soirée, bon dimanche Emma

Nina Padilha 29/03/2014 16:05

Un texte puissant !
Mazette !

Pastelle 29/03/2014 10:57

Très émouvant...

Joëlle Colomar 29/03/2014 09:42

Terrible la chute ! Ecrite avec un certain humour, cette histoire est lourde de sens. Le sac de son coeur est plein à craquer, elle a tant besoin de le vider un peu . Tristesse de l'isolement final ! Bises amicales. Joëlle

aimela 29/03/2014 09:20

A qui peut-on parler lorsqu'il ne reste plus rien qu'un sac empli de souvenirs ? Très beau poème qui m'a ému Emma

jamadrou 29/03/2014 08:02

c'est très beau, j'aime beaucoup ce dialogue avec celui qu'on imagine en pensant qu'il existe et qu'il serait bienveillant mais nos souvenirs nous appartiennent et ne peuvent se partager qu'avec ceux qu'on a aimés...
désenchantement.

jill bill 29/03/2014 07:58

Excellent Emma.... excellent !

Mony 29/03/2014 07:17

Un contenu qui semble bien léger alors que...
Il restera, lourd, dans la mémoire ce sac.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog