Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

drôle de drame

 

 
A l'enseigne du monde à l'envers
il y a un marchand
qui marche au plafond.
 
Il vend des montres à remonter le temps.
Il prétend (est-ce vrai ?)
qu'un de ses bons clients
est devenu bébé.
 
Du coup personne n'achète !
c'est ça son but, au marchand,
à l'enseigne du monde à l'envers.
A bas l'argent dit-il !
 
La vitrine délabrée,
dont il se dit charmé,
montre deux ou trois livres
qui commencent par la fin,
napperons à broder pour  les garçons.
et  tutos de Haka pour les filles…
 
Il n'y a plus un rat,
à l'enseigne du monde à l'envers.
Quand les démolisseurs sont venus,
un beau jour très moche 
ils ont vu au plafond
des savates qui se gondolaient
dans les toiles d'araignée.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Etre Benjamin Button ! Plus on avance en âge, plus on a envie de reculer. J'ai lu sur Calaméo "Les mots de la fin". J'aime beaucoup votre manière d'évoquer les fins dernières avec mélancolie, tendresse et ironie tragique. Merci de vos visites chez moi. J'essaie sans succès de m'inscrire à votre Newsletter !
Répondre
A
Charmant et nostalgique, c'est du Trenet et du Prévert. Remonter un peu le temps, ha oui, pour retrouver un monde à échelle humaine avec sa poésie et sa fantaisie et des couleurs aux fleurs séchées...
Répondre
A
Des montres à remonter le temps j'en voudrais bien une quelquefois et super si je redeviens un bébé potelé !
Répondre
C
Coucou Emma, que j'aime cette ancienne boutique et tout ce monde qui tourne à l'envers. Jolie imagination!
Je ne reçois pas tes newsletter, j'essaye de me réinscrire et çà me dit qu'il y a une erreur....
je vais encre essayer.
Bon week end et bisous tout plein
chatou
Répondre
E
les news sont en panne, et impossible d'accéder à l'administration, désolée, Chatou !
M
...oh comme j'aime cette douce folie!
Bises de Mireille du sablon
Répondre
A
La seule personne sensée peut-être au milieu d'un monde de fous !!
J'aime ce décalage, ce doux parfum de n'importe quoi qui finalement en dit beaucoup.
Savoureux !
Répondre
E
Un régal... on imagine un peu des personnages comme le chapelier fou, Alice, eh oui, tout est sens dessus dessous et délectable! Merci...
Répondre
C
Si tu n'étais pas passée chez moi, je n'aurais pas su que tu avais posté ce texte original, au charme désuet tout en accord avec cette devanture. Bravo
Répondre
E
administration bloquée, pas de news letters, gros bug actuellement !
E
de gros bugs sur la plateforme empêchent (entre autres ) l'envoi des avis de parution
Répondre
M
Quelle jolie enseigne ! En effet elle nous donne envie de rêver à un monde à l'envers où tout serait enfin différent et tu nous le décris très bien :) Belle journée
Répondre