C'est vraiment une ordure !

jeu  d'écriture (logorallye) pour miletune

 

En même temps qu'elle apportait  solennellement  la bûche, Maman coupa la lumière.

Instant magique : la pièce n'était plus éclairée que par les flammes du poêle à bois et la lueur bleutée intermittente de la guirlande de leds sur le sapin en plastique ignifugé.

Par précaution la crèche était momentanément enfouie sous du papier rocher, pour éviter les habituelles diatribes de Papy Robert, libre penseur canal historique.

Au pied du sapin, un grand carton rouge affichait la touchante prière de Miss France, soigneusement calligraphiée à l'encre dorée par Léa :

 

Merci la vie

Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté

Que chacun mange à sa faim, boive à sa soif !

 

Sous laquelle une main sacrilège avait ajouté subrepticement au feutre noir :

 

AVEC  MODERACION

 

Le père Noël pouvait entrer.

Il entra, l'échine courbée sous un gros sac mou qui s'appelait "la hotte".

Jojo nota qu'il n'avait pas recousu la fourrure qui pendouillait déjà de sa capuche l'an dernier.

- Voilà les cadeaux ! dit le père Noël avec la voix rocailleuse de Nounours dans bonne nuit les petits, mais joyeuse malgré la fatigue qui devait être la sienne.

Il s'assit sur le fauteuil préféré de Papa et renversa le sac sur le tapis.

Après distribution on fit le constat :

- pour papy Robert, un chapelet en bois brut dans un pochon de commerce équitable.

- pour Tante Adèle, fervente vegan, la réédition à tirage limité de "83 façons de cuisiner le bœuf".

- Maman et Tonton Boule, l'une souffrant d'insomnies, l'autre d'un excès de poids, avaient droit respectivement à "apnées fatales" et "manger tue", de la collection "DANGERS MORTELS" du docteur Lajoie.

- Léa, qui occupait deux chaises à cause du gros plâtre sur sa jambe droite, avait reçu une corde à sauter.

- Jojo, qui, par pure curiosité scientifique, avait soigneusement pilonné au marteau celui de l'an dernier, écopa d'un Rubik’s Cube.

 

Devant tant de cruauté, chacun n'était pas loin de penser que le père Noël était vraiment une ordure.

Sauf bébé Mathis dans sa chaise haute, apparemment ravi de sa perceuse visseuse sans fil.

 

C'est alors que le père Noel s'écria "surprise ! ", en ouvrant sa houppelande qui cachait dans sa doublure pressionnée une grande boite économique de Ferreros, comme dans les réceptions de l'ambassadeur, et un sachet d'oeufs Kinder, qui auraient ressuscité les fastes de Fabergé s'il y avait eu des érudits.

 

La joie avait chassé l'amertume.

Et je me hâtai de poster la vidéo sur YouTube.

 

bonus :

 

Jeanne Fadosi 01/01/2017 11:45

une excellente participation à ce logorallye de noël. A en croire le nombre de choses revendues au lendemain de Noël, s'il n'est pas une ordure du moins il ne connait pas bien ses clients
Douce année 2017, du moins aussi douce et généreuse que possible

écureuil bleu 30/12/2016 21:31

Bonsoir Emma. Merci pour ta visite qui me permet de découvrir ton blog. J'ai bien aimé ta soirée de Noël qui m'a fait sourire...

Michèle 26/12/2016 19:30

Donc avec retard, Joyeux Noel, et j'ai adoré ton histoire.

Daniel 22/12/2016 17:15

Extra. J'ai bien aimé !!

Loïc Roussain 22/12/2016 09:09

On s'y croirait ! Enfin, on voudrait bien y être ... !

Solange 21/12/2016 17:15

Coquin ce père Noël, amusant à lire.

les Caphys 21/12/2016 16:53

excellent et recommandé par Géhèm en prime

Gérard 20/12/2016 22:44

un beau cadeau avec Hopper ..merci

Pascale DELALANDRE 20/12/2016 20:30

Si le Père Noël se met a jouer avec nos nerfs, ça va pas le faire !
Oufffffffff, tout est bien qui finit bien.
Cela dit, avec des Ferreros, j'aurai fait la tronche, j'aime pas ça ;-)
Bonne soirée Emma

MD 20/12/2016 19:56

Ton texte est une vraie jouvence de plaisir, mais je crois que ce qui m'a fait le plus rire c'est "la prière des Miss France" !

Quichottine 20/12/2016 19:05

A savourer, sans modération. :)
Merci, Emma.
Passe une douce soirée.

Géhèm 20/12/2016 18:29

Merci les filles !
Plus de huit jours que j'entends chanter Noël sous mes fenêtres, si bien qu'il n'aurait pas fallu me pousser beaucoup pour que j'assassine le premier barbu en houppelande venu... Vous avez certainement sauvé un innocent. ;o)
Merci à Alma de m'avoir incité à découvrir le texte sur Mil et Une.
Merci à Midolu de m'avoir conduit ici pour me régaler du cadeau bonus.
Merci à toi, Emma, de partager si généreusement tous tes talents.

almanito 20/12/2016 13:21

Et je l'ai relu encore une fois, c'est trop bon de rire, chaque virgule, chaque mot choisi fait son effet, ce texte est parfait. Je connais le calaméo mais je reviendrai le relire avec plaisir, c'est une bonne idée que de l'avoir présenté aujourd'hui.

Mony 20/12/2016 09:12

Un plaisir à lire et à savourer !

mireille du sablon 20/12/2016 07:02

..le Père Noël serait-il une "ordure"? que nenni puisqu'il m'a bien fait rire!
Bises de Mireille du sablon

jill bill 20/12/2016 06:53

Oui lu sur Miletune Emma, merci pour le bonus... j'ai souri aux cadeaux, surtout pour bébé ! ;-)

Clara65 20/12/2016 06:47

Le Père Noël n'en fait qu'à sa tête et à la tête de chacun ce qui n'est pas très plaisant dans cette histoire, mais elle m'a bien amusée.
Bonne journée

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog